N° 6 Route de Jerunt - Villa d'Arthur Duvalon

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: N° 6 Route de Jerunt - Villa d'Arthur Duvalon

Message  Arthur Duvalon le Jeu 14 Déc 2017 - 17:02

Le Boss avait remis le couvert et avait accepté un foutu poste de ministre dans le gouvernement Tiverre. La Villa Duvalonienne était, ainsi, à nouveau vide durant les déplacements de son propriétaire. Cela n'empêchait pas l'équipe de maison de tenir la boutique : Les bitesques étaient toujours fraiches, l'Ydel précieusement conservée, et la déco toujours au top.



Ce matin, on livrait le nouveau lit qu'Arthur s'était fait fabriquer selon ses propres plans et dessins. Taillé dans du bois banganais aussi cher que protégé, Duvalon l'avait voulu confortable et rassurant, un pageot à son image, sobre et au style minimaliste et dans lequel il comptait bien attirer les plus jolies plantes du Micromonde.



_________________
Ministre des Affaires Etrangères (Gouvernement Grayfall)
Gouverneur de Siango
avatar
Arthur Duvalon

Messages : 1981
Date d'inscription : 16/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: N° 6 Route de Jerunt - Villa d'Arthur Duvalon

Message  Paul Pathyne le Mar 2 Jan 2018 - 16:07





MAISON ATRÈDES



Le duc Féodor Atrèdes,
souverain du Duché de Cardolane

à

Monsieur Arthur Duvalon,



Monsieur,


Je suis heureux de l'intérêt que vous portez aux Vignobles de Cardolane, mais je dois hélas refuser votre offre.

Je ne souhaite pas vendre les actions de cette entreprise.

Cordialement,


avatar
Paul Pathyne

Messages : 2103
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 70

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: N° 6 Route de Jerunt - Villa d'Arthur Duvalon

Message  Arthur Duvalon le Jeu 1 Fév 2018 - 16:03

Arthur était de retour chez lui après avoir passé plusieurs semaines à Talamanca. Les sessions de l'ONA l'avait éprouvé par leur ennui. L'institution semblait mourir de sa belle mort, immobile, incapable de se réformer pour devenir réellement efficace, et hébergeant des nations terroristes, ruinant tout reste de crédibilité. A son retour, Arthur avait fait un petit crochet par le ministère des affaires étrangères pour y ranger ses affaires dans un carton. Duvalon était ensuite passé au palais présidentiel, où il avait fait stocker le carton, pour y déposer sa lettre de démission de son poste de ministre signée, comme à l'accoutumée, d'une grosse trace de fesses bien grasse.

Le pryan avait ensuite rejoint sa bitesque villa siangolaise pour prendre un peu de repos et faire le point sur le temps passé et le temps à venir. Arthur avait convié ses plus fidèles associés à une réunion de travail très importante dans le but d'évoquer l'avenir. Siango ne connaissant pas de réel hiver, l'équipe duvalonienne barbotait joyeusement dans la piscine de la villa. Arthur, maillot à fleurs d'hypiescus, bob "bitesque" sur la tête, et lunettes de soleil sur le pif, était allongé sur un matelas pneumatique "Chanasia". Helmut, maillot de bain jaune devant, marron derrière, gras entre les deux, tentait de flotter sur un énorme éléphant lédonnien gonflable. Roger, de peur de prendre froid, était resté au bord de la piscine en compagnie d'une femme  vêtue (seulement) d'une blouse blanche. Berlioz, qu'Arthur avait fait évacuer du palais présidentiel par un commando de la B.I.T.E, se frottait langoureusement aux longues jambes situées juste au sud de ladite blouse blanche.

Médecin : - Bien Monsieur Duvalon, reprenons si vous le voulez bien.
Arthur : - Pffffffff...Qui est le con qui a cette putain d'idée de m.....
Médecin : - J'ai dit on reprend Monsieur Duvalon.
Arthur (tout bas) : - Qu'est-ce qu'elle me casse les couilles celle-là.
Médecin : - Monsieur Duvalon...Je vous entends vous savez...

Le pryan grogna une dernière fois et arbora son sourire si connu et qui fait tant mouiller ta sœur. Le contenu de la blouse blanche leva une photo présentant le portrait d'une charmante jeune femme. Enfin jeune...

Médecin : - Monsieur Duvalon, qui voyez vous sur cette photo?
Arthur : - C'est facile, c'est Pal! .... Rho, Pal .... Ce cul les amis, ce cul! ... et je vous ai raconté quand je me suis retrouvé dans l’ascenseur avec elle et ...
Médecin : - MONSIEUR DUVALON!
Arthur : - Ah ouais merde...Aheum .... Je vois son Excellence, l'Interpares Shivana Pal.
Médecin : - Voila qui est mieux!

A cette remarque, Helmut ne put contenir un grand rire gras qu'il ponctua d'une louffe sous marine qui, selon la loi de la poussée de Parmentier, forma une grosse bulle en forme de pomme de terre à la surface de l'eau. Le gros se cramponna de toutes ses forces à son éléphant qui répliqua à la caisse kromperenéènne par un -PAF-Ppppsssssshhhhh- qui fit disparaître le pachyderme dans les profondeurs de la piscine.

Médecin : - Plus difficile maintenant, que voyez vous sur cette photo?
Arthur : - Euh....y'a un piège?
Médecin : - Non, non, allez-y Monsieur Duvalon.
Arthur : - Ben ... une ...euh...
Médecin : - Allez-y, allez-y
Arthur : - Ben.....une bite ?
Médecin : - MONSIEUR DUVALON!
Arthur : - Euh ... Ben ....Ecoutez, c'est un zob quoi, une bitoune, un zguegue, un braque, un chibre, je ne sais pas moi!!!!
Médecin : - MONSIER DUVALON!! NON! NON! Ce que vous voyez n'est autre que Bistouque, la mascotte de la bière Bitesque!
Arthur : - Ben ouais, c'est une bite quoi.

La tête au nord de la blouse blanche s'inclina en avant et hocha de gauche à droite en signe de négation.

Médecin : - Bon...Essayons autre chose...

Un bras sortant de la blouse souleva une nouvelle photographie.


Médecin : Que voyez vous?
Arthur : AH! C'EST CET ENCULE DE MULLER!
Médecin : ARTHUR!
Arthur : euh ........ ...... mmmh .... gnnnnnnnnnn
Médecin : Allez-y Arthur, vous pouvez y arriver.
Arthur : gggggnnnnNNNNNNNNNNNNN....Julius Müller, ancien SG de l'ONA.

Au prononcé de cette phrase succéda un cri rauque qui n'était pas sans rappeler les interjections des supporters de l'Océanique de Siango lors des matchs de leur équipe favorite
Helmut : - EEEENCULEEEEEEEEE!!!!!!!!!!!!!!!!!

Tout l'équipe se regarda.

Médecin : Quoi, lui aussi il doit suivre la thérapie?
Arthur : Euh non. Lui c'est une cause perdue.

Helmut acquiesça par une série de tout petits pets provoquant une myriade de petites bulles autour de lui.  


Médecin : Très bien, alors reprenons. Vous faites des progrès. Monsieur Duvalon, j'ai, ici, pour vous un petit appareil que je vais fixer autour de votre....que je vais vous donner. Vous le mettrez autour de votre taille.

Elle tendit ce qui ressemblait à un cardio de sportif.

Médecin : Ce petit appareil a été conçu par mes soins, pour vous aider. La petite télécommande que je tiens ici entre mes mais comporte des petits boutons. Si j'appuie sur un bouton, comme celui-ci par exemple ..
Arthur : AAAAIIIIIIIIIIIIIIIILLLLEUUUUUUUUUUUUUHHHHHHH!

Le pryan eut un malheureux mouvement qui fit chavirer son destrier pneumatique.

- PLOUF -

Médecin : ... Vous recevrez sur le champ une petite décharge électrique. Nous allons donc l'utiliser à des fins de conditionnement. A chaque fois que vous prononcerez un mot, ou une phrase déplacée, je vous corrigerai d'une petite décharge. C'est le seul moyen de régler ces écarts récurrents de langage. Monsieur Duvalon, dans les jours qui viennent, nous allons donc devoir garder une certaine proximité. Je serai votre ombre et je vais vous suivre partout.
Arthur : - Parfait, ma chambre est au bout du couloir.
- Zap -
Arthur : - WHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAILLLLLEUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUH!!!!
- Plouf -

_________________
Ministre des Affaires Etrangères (Gouvernement Grayfall)
Gouverneur de Siango
avatar
Arthur Duvalon

Messages : 1981
Date d'inscription : 16/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: N° 6 Route de Jerunt - Villa d'Arthur Duvalon

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum