Rencontre avec Émile Duharnais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rencontre avec Émile Duharnais

Message  Paul Pathyne le Mar 21 Fév 2017 - 19:39




Cassandra Meunier se préparait à recevoir le Ministre des Affaires étrangères ostarien.
avatar
Paul Pathyne

Messages : 1218
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre avec Émile Duharnais

Message  Diplomatie Ostarienne le Mer 22 Fév 2017 - 13:49

EL : C'est bien Emilie et non pas Emile et c'est une femme Smile

Emilie Duharnais fut annoncée et entra.

Bonjour Mme Meunier.

Elle fut invitée à s'asseoir et le fit donc.

Vous le savez peut-être, notre gouvernement a pour objectif de signer un traité de reconnaissance mutuelle avec tous les Etat du micromonde. Nous vous proposons donc le traité suivant.

Traité de reconnaissance mutuelle entre Mézénas et Ostaria

Premier Titre - Reconnaissance mutuelle

Article 1.-
Mézénas reconnaît les frontières d'Ostaria ainsi que son droit de souveraineté absolu sur l'ensemble de son territoire. Elle considère Ostaria comme une micronation virtuelle libre, indépendante et amie, faisant partie intégrante du micromonde francophone.

Article 2.-
Ostaria reconnaît les frontières de Mézénas ainsi que son droit de souveraineté absolu sur l'ensemble de son territoire. Elle considère Mézénas comme une micronation virtuelle libre, indépendante et amie, faisant partie intégrante du micromonde francophone.

Deuxième Titre - Ambassades

Article 3.-
Il est permis d'établir une Ambassade de Mézénas sur le territoire d'Ostaria.

Article 4.-
L'ambassadeur de Mézénas auprès d'Ostaria est nommé par procédure interne au Mézénas. Il peut s'inscrire au forum national du pays accueillant et a pour mission de tenir les autorités ostariennes informées des actualités de l'Etat mézène.

Article 5.-
Il est permis d'établir une Ambassade d'Ostaria sur le territoire de Mézénas.

Article 6.-
L'ambassadeur d'Ostaria auprès de Mézénas est nommé par procédure interne ostarienne. Il peut s'inscrire au forum national du pays accueillant et a pour mission de tenir les autorités mézènes informées des actualités de l'état ostarien.

Article 7.-
Les ambassadeurs font office d'interlocuteurs privilégiés entre les deux parties. Ils sont investis par procédure interne respective à leur pays d'origine.

Article 8.-
Les parties reconnaissent le droit à l'immunité de leurs ambassadeurs ainsi que la législation du pays dans lequel l'ambassade réside.

Article 9.-
Dans l'application du droit à l'immunité, les autorités des deux états s'engagent mutuellement à ce que la Justice puisse s'exercer dans le cas de délits ou de crimes commis par le personnel d'ambassade.



Troisième Titre - Engagements mutuels

Article 10.-
Mézénas et Ostaria proclament leur attachement commun à la stabilité de leurs institutions. Elles s'engagent à ne pas déstabiliser de manière directe ou indirecte le système politique de l'autre.

Article 11.-
Mézénas et Ostaria proclament la paix et l'amitié entre elles.

Article 12.-
En cas de crise ou de conflit, elles s'engagent à s'offrir mutuellement une aide et un soutien diplomatique.

Article 13.-
Les deux états s'engagent à développer les projets de coopération culturelle, sportive, écologique, universitaire et touristique entre eux.

Article 14.-
Le développement de partenariats d'ordre géopolitique ou économique, s'effectue par l'adoption de traités complémentaires.

Article 15.-
a) Si l'Autorité Judiciaire de l'une des parties contractantes demande l'extradition de criminels reconnus coupables par sa juridiction, alors l'extradition est exécutée sans délai après réception si l'étude de la motivation par l'autre partie contractante est jugée recevable.
b) l'alinéa précédent est nul et non-avenu dans le cas unique où l'une des parties contractantes n'extrade pas ses propres citoyens.


Quatrième Titre - Application et révision

Article 16.-
Le présent traité entre en application dès qu'il a été ratifié par les deux parties, conformément à leurs règles institutionnelles.
Ledit traité devient caduque à la disparition d'une des deux parties contractantes.

Article 17.-
D'un commun accord, les deux parties peuvent décider d'une application anticipée du traité et de l'ouverture d'ambassades avant la ratification.

Article 18.-
Les parties s'engagent à s'informer mutuellement de la ratification du traité par leurs institutions.
Le présent traité est rendu public selon les procédures internes aux deux parties contractantes.

Article 19.-
La révision du présent traité ne peut se faire qu'après concertation entre Mézénas et Ostaria. La concertation doit obligatoirement aboutir à un commun accord pour que les modifications soient apportées.

Article 20.-
Si l'une ou les deux parties souhaitent abroger ce traité, elles doivent préalablement s'en informer, au minimum quinze jours avant le début de la procédure d'abrogation.

Qu'en pensez-vous ?

Diplomatie Ostarienne

Messages : 29
Date d'inscription : 30/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre avec Émile Duharnais

Message  Paul Pathyne le Mer 22 Fév 2017 - 17:45

Cassandra Meunier : Avant toute chose, madame Duharnais, le traité sera discuté entre vous et la Ministre. Notre entretien ne servira qu'à préparer votre rencontre. Je souhaiterais en savoir un peu plus sur votre pays.

Quelles sont les institutions de votre pays ?

Quels sont les atouts de votre pays, ses points forts, et quelles sont ses faiblesses ?
avatar
Paul Pathyne

Messages : 1218
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre avec Émile Duharnais

Message  Diplomatie Ostarienne le Mer 22 Fév 2017 - 19:51

Les institutions de mon pays ? Le gouvernement en fait-il partie ? Si oui, voilà qui détient le pouvoir exécutif. Le Président de la République est élu pour trois mois au terme d'une élection au suffrage universel direct binominal à deux tours, où il forme un binôme avec un candidat à la vice-présidence.

Lors des élections législatives - les prochaines auront lieu ce weekend et le sondage le plus récent nous donne perdants ... -, les 200 députés de l'Assemblée Nationale sont élus. La liste arrivée en tête obtient d'office 50 sièges, les autres sont répartis entre toutes les listes, y compris la première. La tête de liste est ensuite obligatoirement nommée Premier Ministre, et nomme les ministres. A noter que si le Premier Ministre démissionne, le Président de la République n'a plus l'obligation de nommer un député du même groupe parlementaire. Nous-mêmes sommes minoritaires au sein de l'Assemblée Nationale. C'est le Premier Ministre qui exerce réellement le pouvoir. L'Assemblée Nationale a le pouvoir de voter et de proposer des lois.

Le Sénat sera supprimé, quoi qu'il en soit, car toutes les listes candidates à l'élection législatives proposent de le supprimer. Actuellement, il doit approuver les lois votées par l'Assemblée Nationale.

La Cour Suprême veille au respect des institutions. L'ancien Président, François Dickson, lui aura fait voir de toutes les couleurs en promulguant des traités sans ratification par le Parlement, par exemple. La Cour Suprême détient le pouvoir judiciaire.

Voilà pour les institutions. Actuellement, une loi limite le nombre de partis politiques à 5, mais nous avons organisé un référendum pour supprimer cette loi, inadmissible selon nous.

Les institutions risquent de changer, car nous proposons une réforme des institutions - suppression du sénat, davantage de pouvoir à la Cour Suprême, suppression du poste de Premier Ministre...

A noter que les élections ont pour l'instant toujours donné la victoire à des candidats de droite ...

Les atouts et les points faibles ? C'est difficile à dire. Nous avons un taux de chômage de 10% environ ... peu de choses à dire, en réalité.

Diplomatie Ostarienne

Messages : 29
Date d'inscription : 30/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre avec Émile Duharnais

Message  Paul Pathyne le Mer 22 Fév 2017 - 21:05

Le téléphone sonna. Cassandra prit l'appel, elle parla peu, puis raccrocha.


Cassandra Meunier : Veuillez m'excuser, c'était madame Destier, la ministre. Très bien, je vous remercie pour toutes ces réponses.

Je tenais à vous dire que si le traité de reconnaissance mutuelle est signé, ce qui est hautement probable, le gouvernement ne souhaitera pas ouvrir dès à présent de relations commerciales.

La ministre vous invite à la rejoindre demain midi à la Chancellerie Fédérale. Vous déjeunerez avec elle et avec le Chancelier Minnaud. Une chambre vous a été réservée à l'Hôtel Excelsis. Une voiture viendra vous prendre en fin de matinée.

Bon séjour à Kaïtaïn, madame la ministre.


>>>> http://sudmicromonde.forumactif.org/t1058-hotel-excelsis
avatar
Paul Pathyne

Messages : 1218
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre avec Émile Duharnais

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum