Vote de confiance Gouvernement De Falaise

Aller en bas

Vote de confiance Gouvernement De Falaise

Message  Paul Pathyne le Lun 10 Avr 2017 - 16:45

En début d'après-midi, Jean-François Alderman avait été élu Président du Sénat dès le premier tour. En effet, voulant protester contre la participation du Parti Travailliste à un gouvernement dont le RPM et le PACON faisaient partie et qui plus est, un gouvernement conduit par une libérale, les 5 sénateurs du PGO de Jean Peyranne refusèrent de voter pour la candidature d'Antoine Landéry et s'abstinrent.




Il fallait donc à présent passer au vote de confiance du Gouvernement De Falaise. La toute nouvelle Chancelière monta à la tribune et commença sa déclaration de politique générale.


Marielle de Falaise :

Monsieur le Président du Sénat,
Mesdames et messieurs les sénateurs,

C'est pour moi un immense honneur que de m'adresser à vous aujourd'hui. Je me présente devant vous à la tête d'un gouvernement qui aura de nombreuses tâches à accomplir et trois mois pour les mener à bien. Les Mézènes nous regardent. Ils attendent beaucoup de nous. Et notre devoir, le mien, celui de mon gouvernement mais aussi le vôtre, c'est de nous hisser à la hauteur de leurs exigences.

Lors de la dernière sénatoriale, par leur vote, ou plutôt devrais-je dire, par leur abstention, les Mézènes ont exprimé leur déception, leur doute, leur mécontentement et peut-être aussi leur colère. J'ai entendu leur voix. J'ai aussi entendu leur silence. Ils veulent des actes, ils veulent des résultats, ils veulent un gouvernement à temps plein, qui oeuvre chaque jour pour le pays, pour l'économie, pour l'emploi, pour le progrès et pour la justice sociale.

L'économie tiendra une grande place pendant la durée de mon mandat. Je veux redonner un second souffle à nos entreprises, à notre industrie, mais aussi au secteur des services. Mais cela, je ne peux le faire sans consulter l'ensemble des Mézènes, dans toutes leurs composantes. C'est pourquoi je vous annonce que très prochainement, j'organiserai une conférence à laquelle j'inviterai les acteurs économiques et sociaux de notre micronation, les chefs d'entreprise, les syndicats, des économistes, des sénateurs, mais aussi la Gouverneure de la Banque Fédérale et un panel de citoyens. Et tous ensemble, nous débattrons et nous mettrons en place un Code Économique, afin d'encadrer l'activité économique de notre pays, afin de fixer certaines règles mais tout en restant souple sur l'essentiel.

Dans une démocratie moderne, le débat n'est pas entre le libéral et le social, il est en vérité entre l'immobilisme et l'action. Je choisis résolument le parti de l'action, je choisis d'agir aujourd'hui et d'abord en pensant à demain, car je ne souhaite pas des objectifs à court terme. Je souhaite donner aux entreprises les moyens de se développer, d'investir dans les hommes et le matériel, mais aussi dans la recherche et l'innovation. Je souhaite soutenir l'initiative privée, afin que les meilleurs projets ne restent pas au fond d'un tiroir, mais qu'ils deviennent des réalités. Mais dans le même temps je ne veux pas oublier la solidarité, je ne veux laisser personne sur le bord de la route.

Mézénas ne peut rester à ne rien faire en regardant le reste du micromonde tourner sans lui. Notre pays ne doit pas être spectateur du micromonde, il doit en être l'un des principaux acteurs. Le rejet de la Charte de l'ONA, d'abord par le Landsraad, puis par les Mézènes, fut une erreur, Mézénas doit rejoindre cette organisation, car il doit faire entendre sa voix dans le concert des micronations. C'est pourquoi je proposerai au Parlement de ratifier de nouveau la Charte de l'ONA. Je souhaite également que Mézénas rejoigne la LEM, car cette dernière propose des collaborations à plusieurs et dans de nombreux domaines.

Monsieur le Président du Sénat, mesdames et messieurs les sénateurs, je souhaite donner à notre pays une ambition et un destin. Je souhaite également donner à chaque mézène les moyens de progresser, le moyens de s'épanouir. En définitive, mon voeu le plus cher, c'est que Mézénas devienne le pays où tous les rêves sont possibles et le pays qui permet de les réaliser !

Je vous remercie.


Ovation debout d'une bonne partie des sénateurs. Le luniniste Arnaud Chapuis reste assis, l'air dubitatif. Les sénateurs du PGO se lèvent mais Jean Peyranne les fusillent du regard et ils se rasseyent aussitôt. Les deux sénateurs nationalistes n'ont aucune réaction, ils ont les bras croisés et regardent le plafond.




Composition du gouvernement.

Chancelière : Marielle de Falaise (sans étiquette)

Ministre des Affaires Étrangères : Hasimir Ferhig (sans étiquette)
Ministre de la Défense : Tyrana Seborovska (PACON)
Ministre de l'Économie et des Finances : Dominique Sillard-Guérin (PT)
Ministre de l'Intérieur : François de Horteuil (PT)
Ministre de l'Éducation, de la Recherche et de l'Enseignement supérieur : Daniel Raspail (MU)
Ministre de la Justice : Bernard Longchamps (MU)

Secrétaire d'État, chargée de l'Environnement : David Benayoun (AELV)
Secrétaire d'État, chargée de la Culture : Herman de Boer (AELV)
Secrétaire d'État, chargée du Commerce Extérieur : Séréna Butler (RPM)



Au moment du vote, 24 sénateurs accordent leur confiance au gouvernement, 3 la lui refusent et 8 s'abstiennent.
avatar
Paul Pathyne

Messages : 2096
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 70

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum