Débat du premier tour des présidentielles 2018 1er Trimestre

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Débat du premier tour des présidentielles 2018 1er Trimestre

Message  defortia le Mer 7 Fév 2018 - 10:41

Voyant le sujet économique/social abordé, Wladyslaw Korzeski reprit la parole.

Il n'existe qu'une seule solution la suppression des salaires et la renationalisation de toutes les entreprises. L'Etat doit avoir le contrôle sur la production et assumer les besoins de ses citoyens contre leur travail.
La prospérité sociale pourra alors enfin avoir lieu avec des citoyens bien nourris, bien logés et bien soignés. La production sera limitée aux besoins de la nation afin de ne pas puiser plus de ressources que ce que nous donne la nature.
Des mesures anti-gaspillages seront mises en place afin de limiter le gâchis.
avatar
defortia

Messages : 1283
Date d'inscription : 16/06/2015
Localisation : Tétaou, Fantispa

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat du premier tour des présidentielles 2018 1er Trimestre

Message  William Grayfall le Mer 7 Fév 2018 - 17:42

Voyant qu'un léger silence se faisait sentir et que les journalistes ne posaient pas de nouvelles questions pour relancer le débat, Beth Rave prit la parole

Monsieur Korzeski, vos mesures me laisse penser que vous êtes presque le plus pryan d'entre nous, vous êtes le seul à parler d'environnement. Si seulement vous n'étiez pas favorable aux sangs bleus..

Mais encore une fois, aucun homme ici présent n'a abordé un des sujets principaux à Prya, la place de la femme ! En politique et dans la société. Il faut féminiser le pouvoir ! Et ma première mesure en tant que présidente sera de décréter des listes paritaires aux législatives. Il n'est plus possible qu'en 2017 si peu de femmes soient représentés à Prya à l'assemblée qui doit être la représentation du peuple. Sommes nous au Zollernberg ou au Kolozistan ?

Et en parlant de représentation, il faut aussi davantage d'ouvriers aux parlements ! Et alors des ouvrières nous serions comblés.

avatar
William Grayfall
Mémoire de Prya

Messages : 1283
Date d'inscription : 23/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat du premier tour des présidentielles 2018 1er Trimestre

Message  defortia le Mer 7 Fév 2018 - 17:47

Madame Rave, l'UF ne vous a pas attendu pour avoir des femmes ave des responsabilités. 
- Mlle Brolodina, ancienne première ministre de Fantispa, tête de liste nationale aux dernières législatives, Ministre de la Culture.
- Madame Kobieta, représentante de Prya à l'AELEM
- Mlle Meyer, qui revient aux affaires récemment ambassadrice à l'ONA
- Mme Bronti, qui avait de devenir Juge à la Cour Suprême a été une personne influente dans le parti

Les quotas pour avoir des incapables, ça ne sert à rien. Les empêchez d'avoir des responsabilités, ça c'est autre chose et sanctionnable.

Sur ceux, Julio regarda la dernière communication du parti.
avatar
defortia

Messages : 1283
Date d'inscription : 16/06/2015
Localisation : Tétaou, Fantispa

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat du premier tour des présidentielles 2018 1er Trimestre

Message  Matthias Renlow le Mer 7 Fév 2018 - 20:24

Vous savez bien madame Rave vous étant ancienne membre du PCP et aussi candidate du PCP à une présidentielle, vous savez que le PCP a mis en avant le rôle des femmes par exemple :

-Natalya Müller ancienne ministre.
-Nadége Pakonten actuellement la doyenne du PCP et une des dirigeantes.
-Vous, vous étiez aussi du PCP.

Ce sont juste des petits exemples parmi tant d'autres.
avatar
Matthias Renlow

Messages : 1202
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 19
Localisation : Kaora

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat du premier tour des présidentielles 2018 1er Trimestre

Message  Arthur Duvalon le Jeu 8 Fév 2018 - 11:57

Arthur écoutait tranquillement les candidats s'écharper. Entre temps, il était allé se chercher quelques bitesques en coulisses, avait passé quelques coups de fils, était allé pisser les bitesques dûment ingurgutées, était parti piquer une tête dans sa piscine, avait fait une ballade dans le vieux Kaora, avait sauté trois nanas du public au premier rang et s'était fait cirer les chaussures par un réfugié kolozistanais devant les studios de la chaîne. De retour, il demanda la parole.

- J'ai le sentiment que chacun ici présent formule de pieux objectifs, comme l'ont fait les candidats des élections passées, mais personne n'aborde les moyens à engager. J'en entends qui parlent de mener des politiques d'investissement sans les avoir, ne serait-ce qu'un peu, budgétiser. D'autres qui parlent de lancer une révolution à la LEM sans même savoir comment elle fonctionne, ou d'autre qui veulent revoir notre politique étrangère sans même en définir les objectifs. Mais alors, le clou du spectacle, c'est bien Monsieur Renlow qui veut faire de Prya un pays sobre. Monsieur Renlow, soyez sérieux. Vous me semblez du genre à vendre de la crème solaire à un scanthélois. Supprimer l'alcool à Prya entrainerait un problème sanitaire de grande ampleur. Imaginez donc un instant un pêcheur tindalite sans sa ration de Bitesque, de Spéciale ou de Vodkoko? Que va-t-il se passer? C'est simple, il prendra conscience de sa condition de mange-merde et plongera immédiatement dans une grade dépression. Vous allez donc mener une province complète vers la depression. Déjà que Tindali, c'est moche. Mais si en plus, les gens y sont moches, on courre à la catastrophe.

Prya sans alcool, ce serait aussi un choc économique. Monsieur Renlow, avez-vous une idée du nombre de familles que notre industrie picolière fait vivre? La production de picole est l'une des plus florissante du Micromonde! Sans parler des retombées sur l'industrie du tourisme. Les bars pryans sont connus dans le Micromonde entier! On se presse pour venir faire la fête chez nous et se pochetronner au Vodkoko. Non, non voyons, votre projet n'est pas sérieux.

Du côté de mon équipe de campagne, nous avons décidé de retravailler la question sur un plan qualitatif et incitatif. Ainsi, si je suis élu, j'utiliserai l'initiative législative pour proposer une loi définissant des zones protégées de production vinicoles. Si Prya a toujours été connue pour ses alcools forts, et plus récemment ses bières, elle est peu connue pour son vin. Et poutant, Siango, par exemple, possède des coteaux remarquables. La loi que je proposerai définira des zones de production selon des critères géographiques, mais aussi qualitatifs. Les Terrasses de Siango, par exemple, ne bénéficie par de la reconnaissance qu'elle mérite. Cette loi permettra d'accorder certains avantages aux producteurs de cette région.

Cette loi n'aurait, cependant, que peu d'intérêt si elle n'était pas partagée avec nos partenaires économiques. Et, alors que vous semblez tous faire prendre un virage LEMosceptique à Prya, je propose, au contraire, de renforcer notre implication dans la LEM avec cette loi. La LEM doit être vue comme un ensemble d'outils à notre disposition afin de générer de la croissance et du progrès. Ces outils sont là, devant vous. Mais vous refusez de les voir et de les utiliser. A la place, vous sombrez dans le populisme le plus dégoutant et ne proposez jamais de solution.

Ma loi picolière sera donc proposée à la LEM afin d'attribuer des avantages de production aux producteurs travaillant les meilleurs parcelles de nos vignes. Est-il normal qu'Alain Testin, vigneron de renom des Terrasses de Siango, se batte toute l'année pour produire l'un des meilleurs crus de l'Archipel, mais qu'il n'en retire qu'un bénéfice des plus maigres du fait de son volume de production? Non. Le volume de production ne doit pas être la seule variable permettant de définir le rendement de nos entreprises. Est-il normal qu'un production francovare produise de la merde à gros rendement et qu'il gagne mieux sa vie qu'Alain dont les bouteilles, si exclusives, sont présentes sur les meilleurs tables de l'Archipel? Non, ce n'est pas normal. Et bien voilà du concret à faire avec la LEM.

J'ai entendu quelqu'un parler de rentabiliser nos ports et nos aéroports grâce à la LEM tout de même. Sage idée mais bien populo également car il n'y avait pas besoin d'attendre la LEM pour le faire. Il est parfaitement possible de légiférer à Prya, ou d'accorder le droit aux gouverneurs de Province de disposer de leurs installations comme ils l'entendent. Attendre celà de la LEM, c'est faire de la politique d'assistés.

On parle aussi de notre diplomatie. J'ai entendu beaucoup de bêtises à ce sujet. En diplomatie, il n'est pas question de choisir des amis ou des ennemis. Les enjeux diplomatiques sont, fort heureusement, bien plus importants que cela. Il convient donc de les aborder de manière pragmatique. Quelqu'un a parlé de rétablir l'amitié bafoué entre Prya et la CSH. Ouais, super, on fera un apéro, on bouffera des chips et puis ce sera terminé. Cela n'a aucun intérêt. Posons nous plutôt la question de savoir quelles pourraient être l'avenir de nos liens avec la CSH. L'amitié est secondaire. La CSH mène-t-elle une politique en fonction de l'amitié pryanne? Non, absolument pas. La CSH se torche des décisions pryannes. La CSH a, par exemple, oeuvré pour le retour d'Abalecon dans la LEM alors même qu'Abalecon héberge des terroristes anti-pryans. Alors l'amitié, vous pouvez vous la foutre où je pense.

Par contre, personne ne parle du Krassland alors même qu'il s'agit de notre principal partenaire économique. Que diriez vous si le Krassland délaissait ses relations économiques avec notre pays au profit des francovares. Eh bien vous n'auriez que vos yeux pour pleurer car vos capitaux mobiliers se casseraient immédiatement la figure. Voilà ce qu'est la diplomatie. Ce n'est, en rien, un concours visant à avoir un max d'amis.


_________________
Ministre des Affaires Etrangères (Gouvernement Grayfall)
Gouverneur de Siango
avatar
Arthur Duvalon

Messages : 1983
Date d'inscription : 16/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat du premier tour des présidentielles 2018 1er Trimestre

Message  defortia le Jeu 8 Fév 2018 - 12:12

Monsieur Duvalon, je vois que nos programmes ne sont pas si éloignés de ça sur plusieurs points ce qui est dans un sens rassurant.

Certes, je n'ai pas parlé du Krassland ici-même, mais j'en ai parlé lors de mon discours à Zantavia. En effet, nous avons deux partenaires économiques d'envergure que nous négligeons, le Krassland et le Skotinos. Pour moi, le Skotinos est un partenaire important pour Prya et en particulier pour la Province de Tétaou. Nous avons là un voisin avec lequel nous partageons le même continent et avec lequel nous échangeons malheureusement peu.
Pour la CSH, je pense que nous pouvons travailler sur la création d'un cursus universitaire commun et sur la défense de l'environnement et de la paix au niveau micromondial.

Sur le sujet des transports, si vous regardez les dernières subventions aux entreprises de transport de l'ATLEM vous vous rendrez compte que Prya ne récupère que des miettes, d'une part parce que nos entreprises sont quasi inexistantes et dans un avenir proche parce que nos infrastructures sont utilisés gratuitement par les compagnies étrangères.
avatar
defortia

Messages : 1283
Date d'inscription : 16/06/2015
Localisation : Tétaou, Fantispa

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat du premier tour des présidentielles 2018 1er Trimestre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum