Dans le ciel de Kaïtaïn

Aller en bas

Dans le ciel de Kaïtaïn

Message  Shaddam IV le Ven 12 Oct 2018 - 10:21




L'ACM-657 de MézénAir venait tout juste de décoller. L'avion avait été spécialement affrété pour les Grandes Maisons du Landsraad ainsi que les autres invités prestigieux à l'occasion du couronnement du Prince-Padishah.

A bord de l'appareil avaient pris place le Duc Léto Atrèdes et ses proches, Dame Jessica, sa concubine, mais aussi Thufir Nawak et Duncan Wyoming. Il y avait aussi le Vicomte Victor Moritani, l'Archiduchesse Cassandra Écaz, le Duc Maximilien Hagal, ainsi que tout leur personnel, serviteurs, médecins Suk et les gardes chargés de leur sécurité. Luther Pavonis et ses hommes étaient eux aussi du voyage.

Totalement invisible, Rabban van Dorrenn avait choisi une place à l'écart du reste des voyageurs. C'était un sentiment exaltant de pouvoir observer sans être vu et de plus, ça permettait de se livrer à quelques petites farces. Lorsqu'il était monté dans l'avion, il en avait profité pour pincer les fesses d'une hôtesse de l'air qui avait sursauté puis avait giflé un steward qui se trouvait à côté d'elle, persuadée qu'il s'était permis ce geste déplacé. Le steward n'avait pas compris ce qui lui arrivait et Rabban avait dû se contenir pour ne pas éclater de rire.


Lorsque l'avion avait atteint son altitude maximum, les passagers furent autorisés à détacher leur ceinture de sécurité. Retrouvant sa liberté de mouvement, Rabban allait pouvoir passer à l'action.

Il se leva et sortit son arme de sa poche, puis se dirigea vers la place qu'avait choisie le Duc Léto...
avatar
Shaddam IV

Messages : 269
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 28

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le ciel de Kaïtaïn

Message  Shaddam IV le Ven 12 Oct 2018 - 16:33

A bord de l'avion, tout était calme. La prochaine escale à Écazzia, au nord-est de Kaïtaïn, ne se ferait que dans une demi-heure. Puis ce serait Haga Villa et enfin Cardoville, destination des Atrèdes. Ensuite, le vol se poursuivrait jusqu'à Poritrin-sur-Aze et Vernii, avant de prendre la direction de Jonction, pour maintenance.

Léto se relaxait, buvant tranquillement une flute de vin pétillant de Cardolane. Thufir Nawak avait décidé de profiter du vol pour s'adonner à la méditation. Jessica avait fermé les yeux et se reposait et Duncan contemplait le ciel par le hublot.

Le plus discrètement que cela lui était possible, Rabban se plaça derrière le fauteuil de Léto, par chance la place était inoccupée. Dans très peu de temps, il ferait croire à tous les passagers que le Duc Léto avait fait usage d'une arme à bord de l'avion, il serait rejeté de tous et la Maison Atrèdes serait sans doute mise au ban du Landsraad.

Rabban devait choisir une cible et il n'avait que deux options. Trois rangées devant lui, Pavonis discutait avec l'un de ses conseillers, un homme sans cheveux, petit, gras et joufflu, qui répondait au nom de Tylwyth Waff. A gauche de l'appareil, il y avait le Vicomte Victor Moritani, discutant stratégie militaire avec un de ses officiers. Rabban ne pouvait pas tirer sur l'Archiduchesse Cassandra ou sur le Duc Maximilien, car ils étaient des alliés des Atrèdes, il aurait donc été incompréhensible que le Duc Léto fasse feu sur l'un d'eux.

En revanche, personne ne serait surpris si le Duc s'en prenait à Pavonis ou à l'un de ses hommes. N'avait-il pas dit lui-même lors de la session extraordinaire du Landsraad, après l'annonce de la mise en place d'une commission d'enquête, que les Atrèdes n'attendraient pas avant d'agir ?

Rabban avait pris sa décision. Il prit une profonde inspiration et avec précaution, il visa le crâne chauve et luisant du conseiller de Pavonis.


Puis il appuya sur la gâchette.
avatar
Shaddam IV

Messages : 269
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 28

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le ciel de Kaïtaïn

Message  Shaddam IV le Lun 15 Oct 2018 - 12:52

Dès que le coup de feu partit, le vol qui avait été calme jusqu'à maintenant tourna rapidement à l'hystérie collective !

La balle atteignit le scientifique en pleine tête, son crâne explosa littéralement, un peu comme l'aurait fait un melon-kelp que l'on aurait jeté du haut d'un immeuble de 10 étages. Une hôtesse de l'air reçut un bout de cervelle sur sa tenue et s'évanouit, sous le coup de l'émotion. Les hommes de Pavonis se penchèrent sur Tylwyth Waff mais il n'y avait plus rien à faire pour le malheureux, il avait été tué sur le coup.

Tout le monde se retourna, cherchant à savoir qui pouvait bien avoir commis ce forfait. Tous virent le Duc Léto, totalement déboussolé, tenant dans ses mains une arme à feu, celle que Rabban avait fort à propos jeté sur le fauteuil après s'en être servi. Léto s'en était saisi en un réflexe stupide qu'il regretta aussitôt.

Les scientifiques, devenant soudain des gardes du corps, sortirent leurs armes et mirent en joue le Duc de Cardolane, le menaçant des pires représailles, convaincus que c'était lui l'auteur du coup de feu. Les soldats Moritani en firent de même, souhaitant ainsi protéger leur Seigneur et Maître.

Très vite, les Hagal et les Écaz réagirent à ce déploiement de force, tenant à protéger leur souverain mais aussi venant en aide à leur allié Atrède.

Alerté par le coup de feu, le Navigateur sortit de sa cabine. C'est le moment que choisit un employé de MézénAir pour faire son apparition, poussant un chariot roulant rempli de snacks à grignoter et de boissons. Voyant les passagers se menacer réciproquement de leurs armes, il fit aussitôt demi-tour, ne voulant pas se retrouver au milieu d'une fusillade.



Luther Pavonis : Maudit Atrède, espèce d'assassin ! Tu as abattu cet homme sans défense !

Léto Atrèdes : J'ignore ce qui s'est passé, mais je vous jure que ce n'est pas moi qui ai tiré ! (il se tourne vers Nawak, son mentat) Thufir, tu me crois, n'est-ce pas ?

Thufir Nawak :
Oui, Mon Seigneur, si vous dites que vous n'avez pas tiré alors je vous crois.

Victor Moritani : Duc Léto, baissez immédiatement votre arme ou mes hommes feront feu !

Cassandra Écaz : Si vous tirez, alors j'ordonne à mes hommes de répliquer !

Les soldats Atrèdes : Nous répliquerons nous aussi !

Le Navigateur de la Guilde : Mais que se passe-t-il, ici ? Qui a fait usage d'une arme, rompant ainsi la neutralité de cet aéronef ?

L'employé de MézénAir : Cubes de lochon, chips de melon-kelp, boissons diverses... Oh, désolé, j'ignorais que vous étiez en pleine discussion ! (il fait demi-tour) Faites comme si je n'avais rien dit, prévenez-moi quand vous aurez un petit creux !


La situation était tendue et il semblait à Léto qu'elle devenait chaque seconde plus inextricable. Sans qu'il ne puisse expliquer d'où lui venaient ces images, il vit alors toutes les possibilités défiler sous ses yeux. Il suffisait d'un seul coup de feu pour déclencher une suite d'événements qui, avec les alliances existantes, amèneraient inéluctablement à une guerre civile. Les Maisons du Landsraad se dresseraient l'une contre l'autre, s'affrontant dans un conflit qui n'en finirait pas, faisant des milliers de victimes innocentes.

Il devait empêcher cela ! Plus rien d'autre ne comptait, désormais. Il sut très vite ce qu'il devait faire.



Léto Atrèdes : Je réclame le Jugement par Forfaiture !

Thufir Nawak : Mon Seigneur, non ! Je vous en conjure, ne faites pas ça !

Léto Atrèdes : Je n'ai pas d'autre choix, mon ami. Les événements nous échappent, une seule étincelle pourrait embraser tout le pays et je dois éviter cela, à tout prix !

Le Navigateur de la Guilde : Que dites-vous, Atrède ?

Léto Atrèdes : Je réclame le Jugement par Forfaiture. Je suis innocent et j'entends le prouver. Conformément à la procédure du Jugement par Forfaiture, dès à présent je renonce à tous mes titres, mes propriétés, mon territoire, mes entreprises, que toutes ces choses soient remises entre les mains de la Guilde, puisque nous sommes sous sa juridiction, et elle les remettra ensuite au Landsraad. Je ne les récupérerai que si je suis déclaré non-coupable de ce que l'on m'accuse. En échange, j'exige que tout le monde baisse son arme immédiatement et j'en ferai alors de même !

Luther Pavonis : Il n'en est pas question, Atrède ! Baisse ton arme d'abord et nous verrons ensuite ce que nous décidons de faire de toi !

Le Navigateur de la Guilde : Monsieur Pavonis, je me dois de vous ordonner de faire ce que demande l'Atrède. C'est la procédure, il a réclamé le Jugement par Forfaiture. (il se tourne vers Léto) Atrède, vous êtes dès à présent en état d'arrestation. Nous allons faire demi-tour pour retourner à Kaïtaïn et vous allez être remis à la justice, vous serez jugé par la Haute-Cour du Landsraad. Que tout le monde abaisse son arme et s'asseye à sa place. C'est un ordre !



Rabban était retourné à sa place, se délectant de ce qu'il avait provoqué. Il aurait bien voulu que cela dégénère et il était déçu de ne pas avoir assisté à un échange de coups de feu, mais d'un autre côté, Léto avait été contraint de réclamer le Jugement par Forfaiture ! Il n'en espérait pas autant, son oncle serait fier de lui !

Léto poussa un soupir de soulagement, il avait évité le pire. Mais à quel prix avait-il réussi cela ?
avatar
Shaddam IV

Messages : 269
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 28

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le ciel de Kaïtaïn

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum