Dans le bureau présidentiel

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dans le bureau présidentiel

Message  Arthur Duvalon le Lun 3 Aoû 2015 - 17:26

Après quelques discussions sans grande importance à l'assemblée, Duvalon se rendit au palais présidentiel schweinwald...Un petit bout de Krassland en pays pryan comme il aimait dire. Duvalon portait un gros dossier sous le bras et une bouteille d'Ydel millésimé pour Berlioz, le chat alcoolique de la présidence. Le greffier lui manquait mais Duvalon ne ratait jamais une opportunité de lui rendre visite.

C'était la première fois qu'Arthur se rendait au palais présidentiel depuis l'élection de Denfell....Et depuis son retour. Le vieux baron de la politique n'avait jamais pris la peine de le contacter personnellement au sujet de ce retour. Duvalon trouvait cela fort de café mais il mettait la situation sur le compte de l'égocentrisme du dinosaure.

Il frappa à la porte et entra :

- Monsieur le Président, je viens à vous porteur de différents projets...qui ne seront malheureusement pas chiffrés dans la loi de finance. :

  • J'aimerais tout d'abord doter la Ligue Pryanne de football d'un siège officiel. Puisque vous allez me répondre que rien n'a été prévu en ce sens, j'ai pensé que le Musée des Sports pryans, aujourd'hui fermé et absent de votre réforme des musées, pourrait faire l'affaire. Il est situé à Siango, 2 rue des Squales. Le bâtiment est la propriété de la province mais nous pouvons en envisager la session à l'état. Il serait bon de, cependant, prévoir une monnaie d'échange. 
  • La Superleague est sur les rails mais je souhaite aller plus loin. Je souhaite à présent créer une coupe et une supercoupe. Ces deux compétitions seraient lancées en même temps que la Superleague et les 3 compétitions formeraient la saison de football pryan. La Coupe serait ouverte à toute les équipes. La SuperCoupe ne serait ouverte qu'aux équipes s'étant illustrées dans les deux autres compétitions de la saison précédente. En gros, on prend les meilleurs de la Superleague et de la Coupe de la saison d'avant et on organise la SuperCoupe.
  • En parallèle, j'ai bon espoir d'organiser une coupe du monde mais il nous faut toucher plus de nations et je me demandais si vous ne pourriez pas nous filer un coup de main au niveau des Affaires Etrangères
  • Pensez vous qu'une compétition 100% pryanne ait du sens? Je ne le pense pas, il n'y aurait pas assez de clubs engagés
  • Parlons maintenant de l'internationalisation du football. Pour le moment, la LPF gère tout sauf les mercatos des autres pays participants. Cela pose des problèmes car les informations ne remontent pas de ces pays. Je me demande alors s'il serait judicieux que la LFP gère l'intégralité de ce sport ou s'il serait préférable de créer une fédération internationale pour gérer ces problématiques...ou bien passer par l'ASLEM, je ne sais pas....qu'en pensez vous?
  • Enfin, le cyclisme pourrait être relancé mais je vous rappelle qu'il se pratique sous le cadre d'une fédération privée, l'UCM. Nous avons de bons contacts à l'UCM....Puisqu'elle m'appartient, nous pouvons donc faire remonter nos demandes, elles seront entendues.
avatar
Arthur Duvalon

Messages : 1346
Date d'inscription : 16/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Arthur Duvalon le Mar 6 Oct 2015 - 14:37

C'est à pied que Duvalon avait décidé de se rendre au Palais Présidentiel, un lieu qu'il connaissait comme sa poche pour l'avoir occuper de longs mois. Il portait avec lui un petit attaché case ainsi qu'une bouteille d'Ydel hors d'âge à offrir à Berlioz, le chat de la présidence, dépressif depuis l'arrivée au pouvoir de Présidents avares en câlins. Arthur demanda a être reçu par le président et pris place dans le bureau qui fut autrefois le sien.

- Monsieur le Président...Je viens à votre rencontre pour une requête un peu particulière concernant la Ligue Pryanne de Football. Comme vous le savez, j'en suis l'adminstrateur principal. Je vais aller droit au but....L'objet de ma visite est de vous proposer de transformer la LPF en société privé que je suis prêt à racheter à l'état. Pourquoi cela, me direz vous? Tout d'abord, je n'ai plus de légitimité pour administrer la LPF puisque je n'ai pas été reconduit dans mes fonctions de ministre des sports. Je ne devrais donc plus travailler pour la LPF. Evidemment, tout le monde attend de la LPF qu'elle organise de nouvelles compétitions, je ne peux donc cesser mon activité. Seulement...J'aimerais le faire avec une certaine légitimité.

Je n'ai plus cette légitimité pour le moment. En outre, j'ai de grands projets pour l'avenir de la LPF...Sur le long terme. Mettre en place ces projets sera bien plus long qu'un simple mandat ministériel. C'est pour cela que je vous propose de racheter cette association. J'aurais alors toute la légitimité pour la faire vivre sur le long terme.

Evidemment, les mauvaises langues vont dire que Duvalon veut encore s'en mettre plein les poches avec le foot. Oui et non. Je ne souhaite pas m'enrichir avec la ligue, mais il est évident que si des opportunités des marché apparaissent pour mon groupe, je saurais les saisir.

A présent, prenons un exemple concret qui vous démontrera l'intérêt de me vendre la ligue. Actuellement, si la ligue se devait de reverser des gains à un club, elle ne pourrait le faire qu'à Prya. Les transferts de devises sont actuellement bloquées avec le Krassland et Fantispa pour diverses raisons, politiques ou économiques. Mon groupe est, lui, implémenté directement dans ces pays. Cela signifie qu'il m'est possible d'encaisser et reverser de l'argent directement, sans faire appel a des transferts de devises.

Mais surtout, si je ne suis pas reconduit à mon poste de ministre, nous aurons la garantie que la Ligue fonctionnera toujours. 

L'action LPF est coté à 25 P§. Cette valorisation provient intégralement de sa trésorerie. Je vous propose donc 25 000 P§ pour la racheter.
avatar
Arthur Duvalon

Messages : 1346
Date d'inscription : 16/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Dayton Curlon le Mer 14 Oct 2015 - 9:00

Curlon se maudit intérieurement de n'avoir pas contacté Duvalon avant que celui-ci ne vienne à sa rencontre. Grand consommateur de programmes sportifs, le zantave n'en restait pas moins un grand ignare quant à l'organisation de ce genre d'activité.

Dayton Curlon : Monsieur le Gouverneur, je n'irais pas par quatre chemins car j'ai déjà bien assez perdu de temps et vous aussi d'ailleurs. J'accepte de votre offre de 25'000 P§ pour vous céder la LPF.
J'avais en tête une idée, que j'ai tardé à vous soumettre et je le regrette d'ailleurs. Aussi, je tente quand même ma chance : seriez-vous prêt à rempiler en tant que Ministre des Sports ? Le pseudo budget actuel vous octroi une ligne de crédit à hauteur de 20'000 P§ que je compte au minimum tripler, selon vos besoins évidemment, dès que possible. Qu'en dites-vous ?
avatar
Dayton Curlon

Messages : 370
Date d'inscription : 24/06/2015
Localisation : Zantavia

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Arthur Duvalon le Mar 20 Oct 2015 - 10:51

Parfait Monsieur le Président, je viens de vous transmettre la propositio d'achats de titres.

Pour ce qui est du poste de Ministre des Sports, après tout, pourquoi pas. Le lieux me sont familiers.
avatar
Arthur Duvalon

Messages : 1346
Date d'inscription : 16/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Arthur Duvalon le Mar 24 Nov 2015 - 10:43

Après avoir avalé un café en parcourant la presse dans son estaminet préféré du port de Kaora, Duvalon se rendit à pied au palais présidentiel afin d'en rencontrer le nouveau locataire. Prya semblait à nouveau vivre une période trouble et il y avait bien peu de volontaires pour s'investir à redynamiser le pays. Arthur entra sans difficultés au palais et se rendit directement au bureau du Président.

- Bonjour Monsieur le Président. Je vois que vous prenez vos quartiers. Je viens évoquer avec vous l'orientation que vous souhaitez donner au gouvernement. J'espère que nous pourrons discuter un peu du périmètre de l'action que vous souhaitez que je mène.

Concernant le sport, nous pouvons nous inscrire dans la continuité avec la poursuite des compétitions de football. Cependant, j'en fait pour le moment un constat très mitigé. Tout d'abord, l'assiduité des participants n'est pas au rendez vous. Les présidents de clubs ne s'investissent pas dans la durée et la Ligue Pryanne de Football passe le plus clair de son temps à courir derrière les acteurs des clubs pour leurs rappeler leurs engagements. Ensuite, nous avions l'ambition de fédérer des entreprises autour du football...Des entreprises qui mettraient sur le marché des équipements sportifs pouvant être utilisés par les joueurs...Malheureusement, il y a trop peu de soutien de la part des entreprises et les investissements dans le football semblent bien trop faibles. Je m'interroge sur les causes de cet échec, et j'émets l'hypothèse que tout cela est lié à la durée des compétitions. Je pense que des compéitions plus courtes, plus rapides et plus dynamiques seraient plus attrayantes pour les investisseurs et le sport business. Les investisseurs cherchent un rendement rapide.

C'est pourquoi je me pose la question de mettre le football en suspens un certains temps, le temps de tenter de redonner vie au cyclisme qui avait beaucoup mieux marché. Pas de règles compliqués, des courses rapides, des résultats immédiats...Les compétitions seraient plus dynamiques et certaines entreprises qui s'étaient engagés dans le business du cyclisme existent toujours. Je pense à Oren et Cyva pour qui ce sport fut plutot profitable à l'époque.

Qu'en pensez vous Monsieur le Président?

J'ai vu que vous envisagiez un sommet avec la Principauté de Fantispa également. Je me permets de vous offrir ma coopération en tant qu'entrepreneur sur le plan économique.
avatar
Arthur Duvalon

Messages : 1346
Date d'inscription : 16/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Arthur Duvalon le Mer 25 Nov 2015 - 14:39

Monsieur le Président? On vous attend à Fantispa.
avatar
Arthur Duvalon

Messages : 1346
Date d'inscription : 16/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Marc Tiverre le Mer 25 Nov 2015 - 16:46

Spoiler:
Ca fait des semaines qu'on attend que le sommet ait lieu ... On est plus à quelques jours près, si - smiley clin d'oeil qui marche pas sur le forum ce que j'oublie à chaque fois - ;) ? Je me dépêche. Difficile de trouver des disponibilités dans mon emploi du temps de chômeur hehe.

Le Palais présidentiel ... Un rêve sans en être un pour Marc, lui qui avait apprécié ses expériences à la tête de Zantavia ou de la Cour Suprême. Avait-il la carrure et les épaules pour diriger le gouvernement de l'une des nations les plus importantes du Micromonde ? Maintenant qu'il était élu, il ne tarderait probablement pas à le savoir ... En tout état de cause, il décida de s'appuyer sur un vieux loup de la politique, Duvalon, pour former son gouvernement. Ce dernier avait refusé l'économie mais avait accepté le sport. C'était déjà ça ...
Marc hésitait encore à proposer un poste à Max Morton mais ce dernier, vindicatif voire véhément ces dernières semaines, pourrait semer la zizanie au sein du gouvernement et ainsi déstabiliser cet exécutif fragile et précaire.


"Arthur, merci de vous être déplacé jusque dans mes bureaux que vous connaissez sans nul doute bien que moi.
Je vous remercie également d'avoir accepté de prendre en charge le ministère des sports. C'est là un domaine dans lequel vous vous investissez sans compter et pour lequel vous êtes, sans nul conteste, le plus compétent.

Pour l'action du gouvernement, du travail nous attend. Trois axes principaux devraient guider mon action dans les semaines et les mois à venir, si toutefois le Parlement m'en laisse l'occasion.

En premier lieu, le sport avec, j'en rêverai, l'organisation d'une compétition sportive et si possible de JMO dans les mois à venir. Certains investissements ont été réalisés ces derniers mois afin que Prya se dote d'infrastructures de qualité et votre action à la tête de la ligue de football a permis de faire de notre République la place forte de ce sport.

En deuxième lieu, j'aimerai que Prya retrouve ses valeurs écologiques longtemps délaissées. Je ne doute pas que cela risque de vous faire tiquer mais voyez cela également comme une manne importantes de contrats et de chantiers. L'urbanisme vert remis au goût du jour, l'exploration des territoires inconnus ... Un retour aux sources dans l'intérêt des pryans, à ne pas en douter !

Enfin et c'est là un champ d'action plus large et générique mais indispensable au financement des deux premiers, il apparaît vital de relancer l'économie, ce pourquoi j'avais espéré vous confier les rennes de ce ministère. Cela passera d'une part par l'élaboration d'une loi de finances ambitieuse, laquelle permettra aux provinces de répondre à leurs besoins. Il s'agira également de faire en sorte que les entreprises publiques soient mieux gérées. Cela peut passer par des fusions, des rachats ou que sais-je encore. Toujours est-il que trop d'entreprises sont actuellement délaissées, laissant l'Etat dans une situation difficile. Je dois vous avouer avoir également bon espoir que le vote sur la loi instituant un système de brevet soit de nature à relancer la rechercher au sein de la République. A cet égard, un travail de lobbyisme important s'annonce afin que ce système soit reconnu et adopté, avec ou sans modifications, par nos partenaires de la Ligue des Etats Modernes."

Marc prit une petite pause, à bout de souffle. Il venait de déclamer son programme ... après avoir été élu uniquement. La politique pryanne marchait véritablement sur la tête. Aussi prit-il un petit bout de papier afin de noter, dans les grandes lignes, ce qu'il venait de déclarer à Arthur. Cela pourrait lui resservir lorsqu'il s'adressera à ses concitoyens.

"Cette petite présentation générale faite, parlons effectivement de sport. Aussi permettez-moi dans un premier temps de vous remercier pour votre investissement depuis maintenant plusieurs semaines au sein de la ligue de football. Nul doute que sans vous, celle-ci serait restée végéter pendant encore de longs mois ...
Pour le format idéal de la compétition, je ne sais trop. Une compétition avec beaucoup de matchs a le mérite de la rendre plus prenante et plus attractive qu'une petite coupe, il me semble. Je dois d'ailleurs vous avouer que si le CS Zantave ne s'est pas inscrit lors de la dernière compétition, c'était à cause du prix d'entrée, trop important pour le club à l'époque. Je ne peux toutefois que regretter que les entraineurs ne soient pas plus présents et investis mais une solution automatisée pour les prévenir des matchs pourrait probablement être envisagée et ce afin de vous éviter d'avoir à les relancer individuellement en permanence.
Spoiler:
Un sujet sur le forum où les joueurs s'abonnent : ils reçoivent ainsi une notification à chaque fois qu'un nouveau message est posté. Il s'agirait du coup d'un sujet où un seul message par journée est posté avec par exemple la date limite pour rendre les ordres. Ca ne règlerait pas tous les problèmes mais ça t'éviterait au moins d'avoir à parcourir tous les forums pour les relancer en permanence ...

Pour le cyclisme enfin, je ne peux voir que d'un bon oeil le développement d'un nouveau sport au sein de Prya ... en espérant que là encore le succès soit au rendez-vous. Mais cela serait dommage, après tous vos efforts et tout votre travail pour le football, de le mettre en stand-by. Il s'agit surement d'un moment difficile pour vous, je le comprends aisément. Aussi je peux vous assurer mettre le réseau du Ministère des Affaires Etrangères à votre disposition afin d'attirer un plus grand nombre de pays participants, notamment au sein de la LEM. Enfin et je m'arrêterait sur ces quelques mots, sachez que le Ministère des Sports se verra doter des moyens nécessaires à son action et ses ambitions, je vous en fais la promesse."

Il était vital pour Marc qu'Arthur conserve son dynamisme et son enthousiasme. Aussi était-il naturel de lui apporter tout le soutien et tous les moyens dont il pouvait avoir besoin.

"Concernant le Sommet à Fantispa, je m'empresse justement de m'y rendre. Je suis content que celui-ci puisse finalement avoir lieu. J'ai milité en tant qu'ambassadeur, comme vous le savez si bien, pour un apaisement de nos relations et pouvoir m'y rendre en tant que chef de l'exécutif me réjouit au plus haut point. Si vous souhaitez m'accompagner, en espérant que votre ami Tod ne soit pas présent, sachez que l'avion ne devrait pas tarder à partir ..."
avatar
Marc Tiverre
Juge à la Cour Suprême

Messages : 947
Date d'inscription : 24/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Arthur Duvalon le Mer 25 Nov 2015 - 17:19

Arthur savait Tiverre volubile. L'entretien confirmait le trait de caractère du nouvel homme fort de l'exécutif pryan.

- Monsieur le Président...Euh....Concernant le football, je ne suis pas encore convaincu...Peut être qu'une simple et petite trêve s'impose. Une trêve durant laquelle une course cycliste pourrait être organisée. Après quoi, nous pourrions organiser des JMO avec, bien évidemment, un volet footballistique. Je pense que le tennis d'étable ainsi que le Hozckey et, évidemment, le cyclisme pourraient avoir leur place. A moins de faire la distinction entre jeux d'hiver et d'été...

Monsieur le Président, j'ai effectivement refusé l'économie. Ce poste m'a tenté, mais je suis déjà très présent dans l'économie de part mes affaires privées. Et j'ai également eu peur de faire capoter le dossier fantispais en acceptant ce mandat. Ma présence en tant que membre du gouvernement serait certainement toléré, mais elle deviendrait suspecte en tant que ministre de l'économie du fait de mes intérêts privés, et peut être de cette prise de bec avec Ruffin. Bref, dans le doute, mieux vaut laisser de l'eau couler sous les ponts. Mais c'est avec plaisir que je me rendrai à Fantispa avec vous.

Enfin, Monsieur le Président, j'aimerais vous faire deux suggestions, dont une concerne justement l'économie. Je crois que Prya manque d'investissements privés. Depuis trop longtemps, l'état se retrouve avec une quantité astronomique d'entreprises sur les bras. PRIVATISEZ! Privatisez Monsieur le Président. Au contraire de ce que disent les cocos conservateurs, nous ne risquons rien, à part voir notre économie décoller et nous gaver de taxes sur les ventes et achats. L'état n'a rien à garder à conserver un tel patrimoine qui ne rapporte rien.

Mon second conseil concerne un rapprochement avec une nation sulfureuse mais dont nous pourrions tirer de gros bénéfices économiques, ainsi que sur le plan sportif. Il s'agit de la Fédération d'Armara. Pays belliqueux par excellence, la Fédération semble s'être mue en un pays mature et plus posé. Je serais même tenté de dire que nos intérêts sont désormais les mêms. Alors pourquoi ne pas les partager? J'envisage de prendre contact avec la Fédération pour les inviter à une coopération sportive, laquelle pourrait déboucher sur une coopération économique. Mais je crois que nous pourrions également tisser certains liens sur le plan politique. Tendons la main à la Fédération Monsieur le Président.
avatar
Arthur Duvalon

Messages : 1346
Date d'inscription : 16/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Marc Tiverre le Jeu 26 Nov 2015 - 18:04

"Je ne peux pas vous imposer le moindre calendrier pour le football. Si vous estimez qu'une trêve s'impose, personne ne s'y opposera, bien évidemment".

Les JMO ... Le rêve de Tiverre. Un projet fastidieux mais qui participerait à la renommée de Prya et qui confirmerait Marc à son poste. Ce projet devait voir le jour dans les mois à venir, dans l'intérêt de tous.

"Le sport ronronne un peu ces derniers mois. A l'exception du foot et du Scanthir, les évènements sont peu nombreux. Aussi et même s'il a été de coutume de distinguer les jeux d'été des jeux d'hiver, je suis certain qu'avec nos infrastructures, il nous sera possible d'organiser un seul évènement réunissant tous ces sports. Ce projet s'annonce chronophage et du lobbyisme sera là aussi nécessaire, mais nul doute qu'à force de travail, nous y parviendrons."

Marc proposa une boisson à son interlocuteur. La gorge déjà sèche, il lui fallait s'hydrater en permanence ...

"Je comprends votre refus et ne vous en tiens évidemment pas rigueur ... Aussi je prends bonne note pour vos recommandations. Vous me savez favorable aux privatisations, ne serait-ce que par mes investissements au sein de Zénergie ces derniers mois. Toutefois, il revient au parlement de légiférer à ce sujet avec un problème n'ayant toujours pas trouvé de solution : les cotations exubérantes et les sommes colossales nécessaires pour procéder aux privatisations.

Concernant Armara, je dois vous avouer que si même vous y êtes favorables, alors cela mérite d'être envisagé. Aussi et après le sommet organisé à Fantispa, je convierai les autorités armaréennes à venir à Prya afin que nous échangions sur un certain nombre de sujets. Cela sera l'occasion d'étudier des possibilités de rapprochement et de me faire ma propre idée sur le sujet. Je n'en reste pas moins diplomate et ouvert sur l'étranger, en témoigne mon expérience enrichissante au Valdisky, pourtant aux antipodes de notre République".
avatar
Marc Tiverre
Juge à la Cour Suprême

Messages : 947
Date d'inscription : 24/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Arthur Duvalon le Ven 27 Nov 2015 - 10:58

Arthur savait que la mini-cave de service installée derrière le bureau présidentiel contenait encore quelques flacons d'Ydel qu'il avait laissée au cas où, mais surtout pour Berlioz, le matou de la présidence. Machinalement, il se leva, ouvrir la petite armoire et se saisit d'une boutanche qu'il déboucha avec les dents afin de s'en servir un godet. Ce n'est qu'ensuite qu'Arthur réalisa la familiarité de son geste. Gêné, il regagna sa place, mais n'en perdit pas son verre pour autant.

- Les JMO pourraient être l'un des points culminants de votre mandat. Ce serait l'occasion de réunir les nations autour d'un événement commun, mais aussi de doper l'économie en investissant dans la construction des installations nécessaires à cette organisation, un peu comme l'a fait le Krassland avec le Superkrassberg l'hiver dernier. Economiquement parlant, les entreprises du BTP y trouveront leur compte, mais si nous réfléchissons un peu et si nous innovons, d'autres entreprises pourraient très bien bénéficier de ces investissements. Nous pourrons certainement revendre des vélos, des nuits d'hotel, voir des tables de tennis d'étable et bien sûr, des médailles.

Concernant les règles des sports à présent, nous pouvons utiliser les règles spécifiques des sports tels que le football, le tennis d'étable, le cyclisme et le scanthir, voir le rallye si nos amis krasslandais nous filent un coup de main. Pour d'autres sports, nous pourrons prendre exemple sur le mode d'arbitrage des disciplines des jeux d'hiver du Superkrassberg.

Bien, histoire d'avancer sur du concret, j'ai apporté un petit dossier avec moi....mmmh attendez que je le retrouve....ah le voila :

Cyclisme
La course cycliste pourrait traverser tout le pays. Je propose un départ de Tindali et une arrivée à Kaora. Entre les deux, les coureurs grimperont tout d'abord le Mont Kitassia. Ce sera l'occasion de faire admirer notre magnifique parc naturelle du mont Kitassia et ses espèces protégées. Ensuite, le peloton traversera la Tavia à Zantavia et flera vers le sud. Viendra ensuite le clou du spectacle et la montée du col du Mont Palatar qui débute par un passage sur la berge du lac d'Ossia. Ensuite, je prévois l'enfer pour les participants. La route actuelle du col ne permet de monter très haut en altitude. Sa difficulté est déjà relevée mais, si nous voulons vraiment offrir le meilleur des spectacles, je pense que nous pourrions emprunter le vieux chemin de l'ancienne mine qui monte presque jusqu'au sommet du mont. Evidemment, il faudra entreprendre des travaux de voiries car la route n'est pratiquable qu'en véhicule tout terrain. Ou alors, nous pourrions faire comme lors de la course Transkrasslandaise et proposer un changement de vélos aux coureurs. Ceux-ci déposerait les vélos de course à l'entrée du chemin pour emprunter des vélos tout-terrain afin de terminer l'ascension et faire la déscente. Enfin, le peloton gagnera Siango et se rendra à Kaora en suivant le littoral. L'arrivée pourra se faire Place du Port ou de la Constitution.
Concernant les règles, nous appliquerons les règles pryannes du cyclisme. Les pays pourront engager des équipes et se doter d'équipements homologués. Idéalement, nous organiserons une ou deux courses avant les JMO histoire de roder les nouveaux participants aux règles. 

Football 
Nous utiliserons les règles Krasslandliga/LPF. Le Krassland, Prya et Fantispa pourront présenter des équipes nationales composées de joueurs séléctionnés parmi les joueurs licenciés en LPF. Les caractéristiques des joueurs des autres nations seront tirés au sort exactement comme lors de l'engagement d'une nouvelle équipe LPF. Le format de la compétition sera à déterminer en fonction du nombre de nations inscrites mais une coupe à élimination directe me semble adéquate. Voici la liste des stades dont nous disposons :

Certains stades, comme le stade de Siango sont en mauvais état. De manière général, ces stades ont été longtemps desertés et je pense qu'une campagne de rénovation serait judicieuse. Peut être ne faudrait-il pas tous les rénover, ni même tous les utiliser. Mais je crois que nous devons profiter de l'occasion pour en remettre certains au gout du jour. Evidemment, je ne saurais que trop vous conseiller d'en transformer un en grand stade permettant de recevoir les cérémonies d'ouverture et de cloture. On peut aussi imaginer une campagne de rénovation permettant l'utilisation de ces stades pour d'autres sports que le football. Il faudra définir une stratégie global.

Tennis d'étable
Bon alors là, pour tout vous dire, je n'y connais rien. Que dalle des pépèttes. Cependant, puisqu'il s'agit d'un sport indoor, la compétition devrait être naturellement organisée dans le flambant neuf palais des sports de Zantavia.


Scanthir
Idem, je crois que le palais des sports permet l'organisation de sports de neige/glace?

Rallye
Il va falloir se rapprocher de Fantispa et du Krassland, je crois ce sport été très pratiqué dans ces deux pays. Pour ce qui est d'organiser une course, nous allons devoir marcher sur des oeufs car ce n'est pas le sport le plus écolo qui existe. C'est même plutôt destructeur pour l'environnement. Nous devons innover. Peut être qu'une course urbaine pourrait être une solution.

Voyez vous d'autres sports que nous pourrions ajouter?
avatar
Arthur Duvalon

Messages : 1346
Date d'inscription : 16/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Marc Tiverre le Dim 29 Nov 2015 - 19:41

Professionnel et fan de sport, de toute évidence, le Duvalon. Le voilà avec un pré-dossier pour les JMO. Une grosse partie du travail avait déjà été abattue. En cela, sa nomination en tant que ministre des sports prenait tout son sens.

"Je vois que vous avez déjà commencé à travailler sur le sujet et vous en félicite. Le palais des sports a en effet été conçu pour accueillir des disciplines hivernales, une patinoire ayant été construite. Un second palais omnisports pourrait éventuellement être construit afin de répartir au mieux l'organisation de ces compétitions sur l'ensemble du territoire pryan.

En plus des sports que vous évoquez et pour lesquels je n'ai rien à ajouter, peut-être pourrions nous envisager une épreuve de cyclo-beuverie, une compétition de poker et éventuellement une compétition plus festive telle que le lancer de canette ou le barathon couru, communément appelés pochsports"
avatar
Marc Tiverre
Juge à la Cour Suprême

Messages : 947
Date d'inscription : 24/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Arthur Duvalon le Mar 1 Déc 2015 - 13:55

- La construction d'un second palais est option intéressante. Une autre idée serait d'utiliser le Parc des Expositions de Kaora, mais ... Mouais...Ca ferait un peu cheap de recycler un tel bâtiment pour des jeux. Tindali dispose également d'un hippodrome à l'abandon. Je dis cela sans aucune idée derrière mais sait on jamais.

Votre idée de proposer des compétitions innovantes, et typiquement pryannes est une excellente idée. L'arbitrage de ces disciplines pourrait se faire sur base de l'arbitrage des jeux d'hiver du Superkrassberg, sans règles spécifiques.

Si je récapitule, voici la liste des compétitions :
- Cyclisme
- Football
- Scanthir
- Tennis d'étable
- Sport automobile (Rallye ou formule M)
- cyclo-beuverie
- poker
- lancer de canettes
- barathon couru

Peut-être pourrons nous songer à quelques spécifités pour ces derniers sports tout de même...Des systèmes bonus...

Concernant la capacité hotelière, je pense qu'elle est adaptée et que nous avons assez d'hotels et de restaurants pour accueillir la manifestation. Peut être pourrions nous instaurer une règle spécifique quelque part en relation avec l'utilisation des hotels par les délégations. Une délégation qui s'offrirait les services de nos beaux hôtels pourrait disposer de bonus dans certaines compétitions par exemple.
avatar
Arthur Duvalon

Messages : 1346
Date d'inscription : 16/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Arthur Duvalon le Mer 9 Déc 2015 - 14:18

Monsieur le Président, êtes vous toujours avec nous?

Duvalon était inquiet, se demandant quel était ce mal qui rendait tout président nouvellement élu inactif.
avatar
Arthur Duvalon

Messages : 1346
Date d'inscription : 16/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Marc Tiverre le Dim 13 Déc 2015 - 14:51

Marc avait à la fois en face de lui l'entrepreneur et son ministre des sports. Arthur avait probablement du mal à différencier ses deux casquette …

"J'ai peur que le système de bonus que vous envisagez, notamment au regard de l'utilisation de l'hôtellerie, vienne ternir l'image donnée par Prya autours de cette compétition qui se veut ouverte à tous et équitable, autant que faire ce peut. Aussi, j'ai peur qu'une telle option ferme davantage de portes qu'elle n'en ouvrira à notre économie ou dans nos hôtels ...

Il reste par ailleurs un dernier point à traiter. Aussi je me demandais s'il convenait de nous placer sous l'égide d'une organisation, telle que la LEM ou l'ONA, afin d'organiser cette compétition … Ou conviendrait-il, au contraire, de l'organiser seul et ainsi d'être libre d'inviter toutes les nations du Micromonde, quelle que soit leur organisation de rattachement. Vous l'aurez compris, cette dernière option a mes faveurs mais j'aimerai toutefois recueillir votre avis avant d'avancer sur le dossier de préparation des JMO. Aussi pourrait-il être opportun d'avertir nos partenaires de la Ligue quant à notre volonté d'organiser une telle compétition. J'en parlerai aux différents ambassadeurs."
avatar
Marc Tiverre
Juge à la Cour Suprême

Messages : 947
Date d'inscription : 24/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Arthur Duvalon le Lun 14 Déc 2015 - 11:31

- Mmmmh, vous avez raison, oublions cette idée, j'ai parfois un peu trop la culture du profit pour ... pour ... pour observer les choses sous un angle plus altruiste.

Pour ce qui est des jeux, je ne suis pas favorable à nous placer sous l'égide de la LEM et encore moins de l'ONA. Je ne pense pas de bonnes choses de l'ONA et je ne vois pas ce qu'elle peut nous apporter. Pour ce qui est de la LEM, j'ai contribué à sa fondation, mais force est de constater que l'organisation a du mal à jouer un rôle moteur et qu'il est difficile d'obtenir l'engagement des autres nations y participant.
avatar
Arthur Duvalon

Messages : 1346
Date d'inscription : 16/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Arthur Duvalon le Lun 18 Avr 2016 - 17:07

L'Oren Z2 d'Arthur Duvalon s'arrêta dans la cour du Palais Présidentiel. Ne changeant pas ses habitudes, Arthur avait insisté pour tenir le cerceau et pour utiliser son véhicule personnel, laissant le chauffeur et la limousine de la présidence au seul usage des visites protocolaires. Duvalon était accompagné de sa garde rapprochée. Roger Bajalbert s'extirpa de la place passager, casquette de l'ère maurésienne vissée sur la tête, regard chiasseux et teint de pomme de terre. Helmut von Kromperen s'y repris à 3 fois pour extraire son monumentale dargeot des places arrières du coupé sport du Boss. Le Gros était vêtu d'un T-Shirt de campagne arborant le slogan "Plus c'est long, plus c'est bon, plus c'est Duvalon". Son short "surfeur", trop long du côté droit et "beurré" à l'arrière laissait dépasser deux cuissots aussi chargés en gras qu'en poils. 


Arthur connaissait les lieux comme sa poche pour les avoir occupés à maintes reprises. Cependant, les prestige du palais faisait toujours son effet. L'issue de l'élection était relativement certaine. Malgré cela, Duvalon ressentait la même fierté que lors de son tout premier mandat. Il savait que ce nouveau mandat serait important. Il devait rassembler pour mettre en place un vrai projet. Prya vivotait depuis trop longtemps. Il fallait redonner à la République de sa superbe.



L'équipe de RAPeurs entra dans le palais lorsque deux cris semblables à ceux de dindes qu'on égorge retentirent.

- Casse toi salope!!!
- Dégage poufiasse!!! Titre toi de la!!! Je l'ai vu arriver la première!!
- M'en fou! il ne se souvient plus de toi
- Hiiiiiiiiiiiiiiii[size=24]iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!!!!!!!!!![/size]
- Huuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuhhiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!


Les trois hommes échangèrent un regard empli d'effroi, et de chiasse occulaire pour Roger. Ils firent quelques pas et se trouvèrent nez à nez (nez à gland pour la plus petite) avec les deux secrétaires du palais qui reprirent en coeur :
- Bonjoooouuuuuuuuur Patrooooooooooooooooon!!

Les deux poules fixaient Duvalon, prêtes à déclencher un tsunami avec leurs cils. Helmut fixait les deux poules, prêt à déclencer l'opération "coïtum ultimatum" avec son chibraque. Duvalon brisa la glace.

- Salut les filles. Mon bureau est prêt? Mes affaires ont été apportées? Berlioz est déjà là? J'ai demandé son transfert. Ah, il faudrait également remplir le bar. Je monte. Si on a besoin de moi, vous savez où me trouver.

Duvalon monta les escaliers jusqu'au deuxième étage, l'étage présidentiel. Roger et Helmut suivaient. Les trois hommes pénétrèrent le bureau présidentiel. Le lieu n'avait pas trop changé. Quelques autocollants d'activistes de gauche avaient été collés sur le merisier massif de la table présidentielle.

- Mmmmh, Grayfall a laissé quelques merdes. 'Faudra m'enlever cela.


Duvalon se leva, se mit devant la cheminée, approcha son oeil d'un petit trou percé au dessus du foyer. Il leva la main droite, leva le pied gauche, sourit bêtement et prononca une phrase mystérieuse :

- Je chie sur la gueule du PCP, des merksistes et des collectivistes.

Une voix synthétique répondit immédiatement:

- Bonjour Patron. Il fait beau aujourd'hui.

Au même instant, un petit plateau de bois sortir comme par magie du placage au dessus du foyer et présenta à Duvalon une dizaine de cigares.


- J'ai fait aménagé cela quand j'ai repris la bicoque après le départ du vieux Denfell. J'en avais plein le cul de me faire piquer mes cigares. Bon, ce n'est pas tout ça, mais on a du boulot!
avatar
Arthur Duvalon

Messages : 1346
Date d'inscription : 16/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Arthur Duvalon le Jeu 19 Mai 2016 - 14:43

Arthur attendait le président francovare dans le bureau présidentiel. Il aurait préféré le recevoir autour de la piscine, mais le protocole tenait à cette réception dans le bureau du Boss et un photographe était censé immortaliser la scène. Duvalon avait revêtu une chemise à fleurs d'hypiescus, un calecif de bain orné d'étoiles de mer multicolores et une paire de Kroks vertes, les célèbres pompes multicolores krasslandaises que tous les jeunes pryans s'arrachaient. Berlioz, le chat de la présidence, squattait le bureau et répandait ses poils dans l'air. Duvalon se faisait tourner sur le fauteuil présidentiel en comptant le nombre de tours qu'il parvenait à faire sans poser les pieds au sol.
avatar
Arthur Duvalon

Messages : 1346
Date d'inscription : 16/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Diplomate francovar le Jeu 19 Mai 2016 - 17:04

Le président francovar arriva au palais présidentiel de Kaora. Il était en tenu de vacance, se pliant ainsi à la douce pryanne, ce qui le changeait énormément du climat assez oppressant de Micropolia. Il serra la main de son homologue sous les crépitements des appareils photos des journalistes amassés. Puis, les deux hommes entrèrent dans le bureau, très confortable et chaleureux, du président pryan.

Raphaël Villeneuve :

C'est avec un grand plaisir que je suis ici à Prya, monsieur le Président, je vous remercie pour son invitation, qui va me permettre à la fois de me reposer un peu, loin des arcanes du pouvoir à Micropolia, et à la fois pour que nous renforcions les liens unissant nos deux pays, en signant ensemble un traité commercial semblable à celui que nous avons ratifié avec Pirée. Peut être que nous pourrions commencer par cela ? J'imagine que vous devez avoir un exemplaire de traité qui traine dans vos tiroirs.
avatar
Diplomate francovar

Messages : 9
Date d'inscription : 18/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Arthur Duvalon le Jeu 19 Mai 2016 - 17:35

- Cher ami, soyez le bienvenu. Vous êtes ici chez vous et profitez bien du pays avant de repartir en Francovie. J'ai effectivement un modèle de traité, et que j'ai déjà signé en prévision. Donc s'il vous convient, vous ajoutez votre signature en bas et hop, on passe le tout à la ratification parlementaire.

Traité Commercial entre la République de Prya et la République de Francovie
Préambule: Le présent traité porte à ouverture des marchés économiques de la République de Francovie et de la République de Prya.

Titre I: Ouverture Commerciale
Article 101: La République de Francovie s'engage à ouvrir l'accès à ses marchés à la République de Prya sur EcoMicro.
Article 102: La République de Prya s'engage à ouvrir l'accès à ses marchés à la République de Francovie sur EcoMicro.
Article 103: L'ouverture porte sur les secteurs primaire, secondaire et tertiaire.
Article 104: Chacun des Etat peut rompre le présent traité à tout moment ou le suspendre, totalement ou partiellement. Pour cela il doit prévenir les autorités compétentes de l'autre Etat.
Article 105: Ce présent traité n'engage ni ne permet aucun abandon de souveraineté de la part des deux parties.
Article 106: Chacune des parties peut demander une révision du présent traité.

Titre II : Des Taux de change
Article 201: La République de Prya et la République de Francovie s'engagent à maintenir une parité entre leurs monnaies - 1 Palmyr (P§) valant 1 ron (R$). Cet engagement sera valable tant que les deux Etats maintiendront leur masse monétaire respectives en dessous du seuil de 2 millions de P§ ou R$.
Article 202: dans le cas où l'un des deux Etats signataires franchirait le seuil de 2 millions de masse monétaire, le taux de change serait révisé et fixé en fonction du rapport de leurs masses monétaires (masse monétaire du pays A / masse monétaire du pays B ) , à moins qu'un autre taux ait été mutuellement convenu par les ministres de l'économie des deux pays.

Titre III: Des Barrières douanières
Article 301: Ce traité n'étant pas un traité de libre-échange, il est instauré la possibilité de prélever, pour les Etats, des droits de douanes.
Article 302: Les États peuvent librement fixer des droits de douanes jusqu’à un taux de 50%. Les deux états s'engagent cependant à permettre des négociations permettant un équilibre entre les droits de douane ainsi qu'un objectif de libre échange à court ou moyen terme.

Titre IV: De l'investissement inter-état
Article 401: Les prises de participation des entreprises et citoyens d'un Etat dans le capital d'une entreprise de l'autre Etat peuvent être refusées par l’État destinataire, l’État destinataire de l'investissement disposant d'un droit de veto sur ces prises de participation.
Article 402: Les citoyens et entreprises d'un État peuvent créer une nouvelle entreprise dans l'autre Etat, à condition d'avoir l'accord de l’État destinataire de l'investissement.

Titre V: De la règle de calcul des capacités de production
Article 501: Les États signataires s'engagent à utiliser les mêmes règles pour la détermination des capacités de production des entreprises

Titre VI : De la grille de production
Article 601 : Les entreprises doivent respecter la grille de Schweinwald.

Fait à Kaora, le 19/05/2016,
Arthur Duvalon
Président du Conseil de la République de Prya

Se faisant, Arthur servi un verre d'Ydel vieille réserve à son homologue.

- Nous avons organisé un dîner d'état en votre honneur qui débutera ce soir sur la plage de Siango.
(http://sudmicromonde.forumactif.org/t613-diner-d-etat-en-l-honneur-du-president-francovare-villeneuve-plage-de-siango#3368)
vous verrez, il est fort agréable de dîner les pieds dans le sable. Si tout est OK poru vous, nous pourrions éventuellement organiser une petite conférence de presse juste avant le dîner histoire de donner un peu à bouffer aux journalistes . Ensuite, nous pourrons nous relaxer au bord du lagon en goutant les meilleurs mets pryans.
avatar
Arthur Duvalon

Messages : 1346
Date d'inscription : 16/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Diplomate francovar le Jeu 19 Mai 2016 - 17:55

Raphaël Villeneuve :

Ce traité me convient parfaitement, je l'envoi à Micropolia pour lancer la procédure de ratification parlementaire. Je suis partant pour une petite conférence de presse. Je vous laisse faire le guide.

Traité Commercial entre la République de Prya et la République de Francovie
Préambule: Le présent traité porte à ouverture des marchés économiques de la République de Francovie et de la République de Prya.

Titre I: Ouverture Commerciale
Article 101: La République de Francovie s'engage à ouvrir l'accès à ses marchés à la République de Prya sur EcoMicro.
Article 102: La République de Prya s'engage à ouvrir l'accès à ses marchés à la République de Francovie sur EcoMicro.
Article 103: L'ouverture porte sur les secteurs primaire, secondaire et tertiaire.
Article 104: Chacun des Etat peut rompre le présent traité à tout moment ou le suspendre, totalement ou partiellement. Pour cela il doit prévenir les autorités compétentes de l'autre Etat.
Article 105: Ce présent traité n'engage ni ne permet aucun abandon de souveraineté de la part des deux parties.
Article 106: Chacune des parties peut demander une révision du présent traité.

Titre II : Des Taux de change
Article 201: La République de Prya et la République de Francovie s'engagent à maintenir une parité entre leurs monnaies - 1 Palmyr (P§) valant 1 ron (R$). Cet engagement sera valable tant que les deux Etats maintiendront leur masse monétaire respectives en dessous du seuil de 2 millions de P§ ou R$.
Article 202: dans le cas où l'un des deux Etats signataires franchirait le seuil de 2 millions de masse monétaire, le taux de change serait révisé et fixé en fonction du rapport de leurs masses monétaires (masse monétaire du pays A / masse monétaire du pays B ) , à moins qu'un autre taux ait été mutuellement convenu par les ministres de l'économie des deux pays.

Titre III: Des Barrières douanières
Article 301: Ce traité n'étant pas un traité de libre-échange, il est instauré la possibilité de prélever, pour les Etats, des droits de douanes.
Article 302: Les États peuvent librement fixer des droits de douanes jusqu’à un taux de 50%. Les deux états s'engagent cependant à permettre des négociations permettant un équilibre entre les droits de douane ainsi qu'un objectif de libre échange à court ou moyen terme.

Titre IV: De l'investissement inter-état
Article 401: Les prises de participation des entreprises et citoyens d'un Etat dans le capital d'une entreprise de l'autre Etat peuvent être refusées par l’État destinataire, l’État destinataire de l'investissement disposant d'un droit de veto sur ces prises de participation.
Article 402: Les citoyens et entreprises d'un État peuvent créer une nouvelle entreprise dans l'autre Etat, à condition d'avoir l'accord de l’État destinataire de l'investissement.

Titre V: De la règle de calcul des capacités de production
Article 501: Les États signataires s'engagent à utiliser les mêmes règles pour la détermination des capacités de production des entreprises

Titre VI : De la grille de production
Article 601 : Les entreprises doivent respecter la grille de Schweinwald.

Fait à Kaora, le 19/05/2016,
Arthur Duvalon
Président du Conseil de la République de Prya,
Raphaël Villeneuve
Président de la République de Francovie


avatar
Diplomate francovar

Messages : 9
Date d'inscription : 18/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Diplomate francovar le Jeu 19 Mai 2016 - 22:11

Villeneuve avait proposé à Duvalon de le suivre pour faire une conférence de presse, mais le président pryan semblait absent, le regard vague, il semblait s'être assoupi, le président francovar se risqua donc à lui faire une tape sur l'épaule pour le réveiller...
avatar
Diplomate francovar

Messages : 9
Date d'inscription : 18/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Arthur Duvalon le Ven 20 Mai 2016 - 10:05

Duvalon ouvrir un oeil et se reprit.

- Wooops...une absence, vous m'en voyez désolé.


Duvalon se saisit de la bouteille d'Ydel ouverte sur le bar et regarda l'étiquette.

- Punaise Rapha, elle déboite celle-là...Bon allors affronter ces manges-merde de journalistes et ensuite rejoignons toute la troupe à Siango.

Arthur rangea l'exemplaire pryan du traité en lieu sur et accompagne le président francovare dans la cour du palais présidentiel. Un petit pupitre avait été dressé pour répondre aux questions de la presse. Duvalon prit la parole tout en faisant un petit signe à Villeneuve, lui indiquant qu'il l'introduirait et qu'il ne lui grillait pas la politesse.

- Chers amis journalistes, la République de Prya reçoit aujourd'hui le président de la République francovare, Monsieur Raphaëlle Villeneuve. La Francovie, état majeur du sud Micromonde, est une nation amie. Et pour sceller cette amitié, nos deux nations ont engagé des discussions menant à un rapprochement économique. Aujourd'hui, le président Villeneuve et moi même avons ratifié un traité d'ouverture économique historique. Si Prya et la Francovie se sont parfois éloignées par le passé, ce jour marque à jamais la volonté de nos deux nations de marcher côte à côte.

Duvalon céda sa place à son invité. Déjà les premières questions de la presse pryanne fusaient...

- Monsieur le Président, Monsieur le Président! Pensez vous avoir une chance de faire ratifier le traité par le parlement francovare??!!
- Monsieur Villeneuve, Monsieur Villeneuve! Quand allez vous annoncer votre candidature aux présidentielles??!!!
- Monsieur le Président, Attendez vous une réaction des souverainistes francovares?!!
- Monsieur le Président, slip ou caleçon???!!!!
avatar
Arthur Duvalon

Messages : 1346
Date d'inscription : 16/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Diplomate francovar le Ven 20 Mai 2016 - 18:46

Le président francovar fut aveuglé quelques instants dans les crépitements des flashs étaient intenses, e tant il était assailli de questions par les manges-merde pryans.



Raphaël Villeneuve :

Je pense qu'il y a de très grandes chances de faire ratifier ce traité commercial par notre parlement. Cette visite ici à Prya, est un évènement historique dans les relations franco-pryannes. Après tant d'affrontements diplomatiques, après tant de tension, nous avons fait avec le Président, un grand pas, côte à côte, vers un renforcement fort de nos relations, qui conduira nos deux nations à être de grandes alliées sur notre continent. Je veux donc une nouvelle fois remercier mon ami Arthur Duvalon pour cette invitation. Pour en revenir à votre question, la Francovie évolue, même si certains conservatismes subsitent. Toutefois, la classe politique et l'opinion publique prend pleinement conscience de la nécessité de nouer des relations économiques avec nos amis comme Prya. Je suis donc confiant, cette ratification serait historique. Même si je sais que certains mouvements souverainistes restent opposés à cette ouverture, je veux les convaincre de sa nécessité. Je partage certaines de leurs valeurs souverainistes, c'est justement pourquoi je mène une politique d'ouverture économique, tout en protégeant nos intérêts.

Concernant les élections présidentielles francovares, je peux vous dire qu'elles ont déjà bien commencé avec les primaires du parti de l'opposition. Quant à mon avenir, j'annoncerai ma décision au peuple francovar d'ici quelques jours.

avatar
Diplomate francovar

Messages : 9
Date d'inscription : 18/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Diplomatie Francovare le Sam 21 Mai 2016 - 0:44


Le journaliste du Plébéien avait eu une idée de question assez interessante à son gout, de quoi vendre, quelque soit la réponse, du papier :


Monsieur le Président Villeneuve, vous avez ouvert des relations diplomatiques avec Prya vous vous pressentez cote à cote avec le Président Arthur Duvalon. Ce dernier est accusé officiellement d'avoir torturé et assassiné, il faut dire les choses telles qu'elles sont, une diplomate armaréenne. Cette accusation est portée directement par la Cour Supreme armaréenne, pays historiquement ami de la Francovie. Est-ce que ce n'est pas trahir Armara de vous considerer comme ami avec monsieur Duvalon, un assassin présumé ?

Le crépitement des journalistes étaient des plus imposant, les journalistes se félicitèrent entre eux de foutre autant la merde.
avatar
Diplomatie Francovare

Messages : 99
Date d'inscription : 10/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Diplomate francovar le Sam 21 Mai 2016 - 0:57

Raphaël Villeneuve :

La Francovie n'agit pas en fonction des intérêts et de l'opinion de ses alliés et amis. La Francovie agit en fonction de ses propres intérêts. Aujourd'hui, l'intérêt pour la Francovie est de nouer des liens avec Prya, c'est pourquoi je suis ici.

Ouvrir notre économie et nouer des relations avec Prya, même si les tensions entre Armara et Prya sont fortes et ancienne, n'est en aucun cas une trahison envers Armara, qui reste un pays historiquement allié et ami de la Francovie. Je ne suis pas dans une logique diplomatique de blocs, la Francovie, en tant que Nation majeure, se doit de parler librement à tous et d'agir en fonction de ses intérêts.
avatar
Diplomate francovar

Messages : 9
Date d'inscription : 18/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le bureau présidentiel

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum