Le bureau de Paul Pathyne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le bureau de Paul Pathyne

Message  Paul Pathyne le Mar 13 Déc 2016 - 18:27




Averti en début d'après-midi que des centaines de Francovars avaient traversé le détroit de Bighal et approchaient les côtes de Mézénas, Paul Pathyne réunit ses plus proches conseillers.

Alef Burzmali et Miles Teg, deux hauts-gradés Sarraudar étaient présents. Il y avait aussi Hasimir Ferhig, qui avait interrompu la traque de Jean Peyranne afin de pouvoir être présent.



Paul Pathyne : Messieurs, l'arrivée de ces personnes sur notre sol amène de nombreuses questions. Nous allons devoir les prendre en charge, dans l'urgence. J'attends vos suggestions.

Hasimir Ferhig : Sire, il me semble que les garder au Kitchassa... hmmm... cela nous rendrait la tâche plus difficile qu'elle ne l'est déjà. Nous devrions les emmener à l'est, vers les Marches de Han, dont le climat est beaucoup plus accueillant.

Miles Teg : Je pense en effet que c'est ce qu'il y a de mieux à faire, Votre Majesté. Je peux dès présent partir pour Vernii avec des hommes et du matériel, des tentes, des vivres, afin d'accueillir ces réfugiés.

Paul Pathyne : Très bien, allez-y, vous avez mon feu vert. C'est vous qui mènerez cette opération, mon ami. Et demandez à vos hommes de faire un recensement de ces réfugiés, je veux connaitre leur nombre exact, combien il y a d'hommes, de femmes et d'enfants. Demandez au Comte Dominic de vous apporter son soutien et de vous fournir toute l'aide dont vous aurez besoin. Et surtout, Teg, que vos hommes soient extrêmement prudents, il y a peut-être des espions francovars parmi les réfugiés.

Miles Teg : A vos ordres, Sire.

Paul Pathyne : Quant à vous, Burzmali, vous partez pour le Kitchassa. C'est vous qui guiderez les réfugiés jusqu'aux Marches de Han.

Alef Burzmali : Je pars tout de suite, Sire.


Une fois que les deux Sarraudar furent partis, le Prince-Padishah et Ferhig restèrent seuls dans le bureau.


Paul Pathyne :
Bon, Ferhig, comment ça se passe avec Sénéchal ? Vous a-t-il mené à Peyranne ?

Hasimir Ferhig : Majesté, hmmm... Tout ne s'est pas passé comme prévu... J'ai recontacté Sénéchal mais il semble ignorer où se trouve Peyranne. Il prétend que ce dernier s'est envolé, disparu... Il s'est... hmmm... évanoui dans la nature.

Paul Pathyne : Il ment, je suis certain qu'il ment ! Peyranne n'aurait pas pu disparaître ainsi, il n'en a pas la possibilité. Eh bien, dans ce cas, arrêtez Sénéchal et jetez-le en prison. Je vous charge de le soumettre à la question, usez de tous vos talents pour le faire parler. Veillez à faire ça discrètement, je ne souhaite pas que les médias s'en mêlent. En temps voulu, nous les mettrons au courant.

Hasimir Ferhig : Hmmm... J'agirai selon vos désirs, Majesté.


Ferhig s'inclina et sortit à son tour du bureau.
avatar
Paul Pathyne

Messages : 1652
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau de Paul Pathyne

Message  Paul Pathyne le Ven 13 Jan 2017 - 16:41



Le Burseg Alef Burzmali fut introduit dans le bureau du Prince-Padishah.


Alef Burzmali : Vous avez demandé à me voir, Altesse ?

Paul Pathyne : Ah, Burzmali, entrez ! Veuillez fermer la porte derrière vous, ce que j'ai à vous dire ne doit pas sortir d'ici.

Alef Burzmali : Je vous écoute, Votre Majesté.

Paul Pathyne : Vous allez constituer un petit groupe de Sarraudar, une dizaine d'hommes, tout au plus. Ils seront placés sous le commandement d'un officier en qui vous avez toute confiance, pour une mission assez spéciale que je vais leur confier.

Alef Burzmali : Et de quelle mission s'agit-il, Altesse ?

Paul Pathyne : L'assassinat de William Tarque, le jallaniste qui a pris le pouvoir en Francovie.


Le Sarraudar ne fut pas décontenancé par la mission que voulait lui confier le Prince-Padishah et s'il l'avait été, il n'en montra rien.


Alef Burzmali : Quel délai me donnez-vous pour réunir ces hommes ?

Paul Pathyne : Est-ce qu'un délai d'une dizaine de jours vous semble suffisant ?

Alef Burzmali : Je pense que ça devrait suffire, en effet.

Paul Pathyne : Très bien, alors mettez-vous au travail tout de suite.

Alef Burzmali : A vos ordres, Altesse.
avatar
Paul Pathyne

Messages : 1652
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau de Paul Pathyne

Message  Paul Pathyne le Mer 18 Jan 2017 - 16:14

Comme il l'avait évoqué plus tôt en conseil des ministres, le Prince-Padishah reçut les leaders des différents partis politiques, afin d'avoir leur point de vue sur une éventuelle interdiction de l'idéologie merksiste-luniniste à Mézénas.

Fidèle à lui-même, Yves Lefesbure, qui était à la tête de la FPM, parti nationaliste et ultra-conservateur, ne fit pas dans la demi-mesure et déclara que « la vermine kollektiviste n'avait pas sa place à Mézénas ». Il évoqua même l'idée de mettre sous les verrous tous ceux que l'on soupçonnerait d'avoir de la sympathie pour les théories de Heidy Merks.

Son allié Jean-François Alderman, à la tête du parti conservateur UCM était à peu près sur la même longueur d'ondes.

Pour Laurent Delplace, qui avait temporairement pris la direction de l'ADL, le parti du Chancelier, le merksisme-luninisme ne devait pas être interdit, la libre expression des idées politiques devait être totale dans une démocratie moderne. Il en était de même pour Antoine Landéry, le Secrétaire Général du PJP, Carole Muller, à la tête du PdL et Anne Pradier, la porte-parole des écologistes.


Lorsqu'il fut envisagé de poser la question directement aux Mézènes, dans le cadre d'un référendum, les avis furent quasi-unanimes. Lefesbure et Alderman n'auraient aucun scrupule à mener une campagne en faveur d'une interdiction. Et les leaders des autres partis, qui venaient d'emporter l'élection sénatoriale, savaient qu'ils pouvaient compter sur leurs électeurs pour se mobiliser en faveur d'une non-interdiction.


L'attentat de Kaïtaïn avait été perpétré il y a deux mois, les morts étaient enterrés et la vie avait un peu repris son cours normal. Le calme était revenu et un référendum sur la question pouvait avoir lieu.

Il fut décidé que celui-ci aurait lieu avant la fin du mois.
avatar
Paul Pathyne

Messages : 1652
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau de Paul Pathyne

Message  Paul Pathyne le Lun 23 Jan 2017 - 14:24

Alef Burzmali vint présenter son rapport au Prince-Padishah, comme ils en avaient convenu 10 jours auparavant.


Alef Burzmali : Votre Majesté, le commando est formé et les hommes n'attendent que vos ordres pour passer à l'action.

Paul Pathyne : Très bien, alors dans ce cas qu'ils prennent immédiatement la direction de la Francovie. Une fois sur place, ils tenteront de prendre contact avec la résistance, leur aide pourrait être précieuse.

Alef Burzmali : A vos ordres.


L'opération « Nouvel Espoir » était lancée.
avatar
Paul Pathyne

Messages : 1652
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau de Paul Pathyne

Message  Paul Pathyne le Mar 7 Mar 2017 - 15:14

Le Chancelier Minnaud n'était resté que peu de temps dans le bureau du Prince-Padishah, mais ces quelques minutes avaient sans doute été les plus importantes de son mandat.

"Je ne pensais pas qu'il pouvait être aussi couillu, le petit fonctionnaire !", pensa Paul Pathyne. Il appela son Chambellan.



Paul Pathyne : Horatio, prenez contact avec Clic FM, dites-leur que ce soir je m'adresserai aux Mézènes.
avatar
Paul Pathyne

Messages : 1652
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau de Paul Pathyne

Message  Paul Pathyne le Lun 3 Avr 2017 - 7:44

Très tôt dans la matinée, le leader travailliste Antoine Landéry, le Président du PACON Jean-François Alderman ainsi que Rebecca Langlette, de Mézénas Uni, se sont rendus tous les trois dans le bureau du Prince-Padishah, à la demande de ce dernier.

Rappelons que le prochain Chancelier ne prendra ses fonctions que dans une semaine, l'actuelle mandature des sénateurs se terminant le dimanche 9 avril.
avatar
Paul Pathyne

Messages : 1652
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau de Paul Pathyne

Message  Paul Pathyne le Mar 4 Avr 2017 - 20:24

La rencontre de la veille entre Alderman, Landéry et Langlette s'était mal passée. Le programme de Mézénas Uni et celui des travaillistes était assez proche et ils auraient pu sans difficulté former un gouvernement à eux seuls. Mais les conservateurs avaient obtenu le plus de sièges au Sénat et Alderman en avait profité pour tenter d'imposer certains des points de son programme (comme la mise en place d'un service militaire de trois ans), ce que Landéry n'avait pas accepté.

Pendant une bonne partie de cette journée de mardi, le Prince-Padishah avait donné de nombreux coups de fil. Il avait passé de longues heures avec des personnalités du PACON, puis leur avait proposé une conférence à plusieurs, avec des travaillistes et les libéraux du RPM,  il avait aussi téléphoné à Rebecca Langlette et avait appelé Suzanne Destier, la Chancelière.

Mais ça, c'était juste pour qu'elle lui fasse un massage.

Puis il s'était entretenu avec Hasimir Ferhig, qu'il avait convoqué dans son bureau.

En début de soirée, il avait réussi à trouver des personnes qui accepteraient de travailler ensemble si on leur proposait. Il avait déjà une petite idée du gouvernement que le prochain Chancelier allait former.

Ou plutôt la Chancelière. Car ce serait à nouveau une femme. Elle seule serait en mesure de maintenir uni ce gouvernement, composé de personnalités avec un fort tempérament et aux idées parfois si divergentes.

Alderman n'allait pas apprécier, mais le souverain invoquerait l'intérêt supérieur de l'État. Cet argument fonctionnait toujours...
avatar
Paul Pathyne

Messages : 1652
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau de Paul Pathyne

Message  Paul Pathyne le Lun 24 Avr 2017 - 20:35

Hasimir se rendit dans le bureau du Prince-Padishah. Celui-ci devait se rendre en CSH, afin d'y donner le lendemain un discours devant l'Assemblée Fédérale, un honneur que peu de chefs d'État avaient eu. Hasimir l'accompagnerait.

Bien que les Affaires étrangères n'étaient pas le domaine réservé du souverain, il avait très peu apprécié que les membres du Landsraad rejettent un traité de reconnaissance mutuelle avec la CSH. Il y avait peu de choses qui pouvaient lui échapper, il savait qu'une magouille arrangée par le Baron Wladimir était à l'origine de ce rejet et il comptait bien le lui faire payer très cher.

Cependant, Ferhig avait reçu il y a peu un cube-message de la part du Baron. Ce dernier lui annonçait qu'il était au courant d'un secret que Ferhig détenait et rappelait  - peut-être pas de façon innocente - combien il serait heureux et fier de servir la Couronne en administrant le Kitchassa.

Et devant l'importance du secret, Ferhig n'aurait d'autre choix que d'intercéder auprès du Prince-Padishah afin que ce dernier révoque la Maison Richèse et nomme la Maison Van Dorrenn à sa place.
avatar
Paul Pathyne

Messages : 1652
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau de Paul Pathyne

Message  Paul Pathyne le Jeu 27 Avr 2017 - 9:41

Un employé du Ministère de l'Économie entra dans le bureau du Prince-Padishah - après en avoir reçu l'autorisation d'un Sarraudar qui surveillait l'entrée, l'air menaçant et armé jusqu'aux dents.

Puis l'employé déposa une note sur le bureau. Celle-ci comportait une liste de noms pour la nomination des membres du Conseil Économique et Social.
avatar
Paul Pathyne

Messages : 1652
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau de Paul Pathyne

Message  Paul Pathyne le Sam 6 Mai 2017 - 7:11

Après sa petite balade en CSH, le Prince-Padishah était rentré à Mézénas. La Chancelière était rentrée plusieurs jours avant lui, elle devait assister aux manifestations du Jour du Souvenir. Au retour du souverain, on l'avait informé des divers faits s'étant produits en son absence.

Le CES souhaitait une diminution des salaires de la fonction publique et une diminution du nombre de sénateurs ; Lefesbure abandonnait le poste de Président du Renouveau Mézène ; une grève nationale, ponctuée de rassemblements qui réunissaient de plus en plus de monde, durait depuis le début de la semaine.

Mais ce qui le préoccupait le plus, c'était la situation au Kitchassa. La Guilde ne s'était pas encore manifestée, mais elle le ferait sans doute s'il n'agissait pas, et vite ! Il verrait ça dans la journée.

Il avait convoqué la Chancelière, il tenait à voir avec elle ce qui devait être fait.



Paul Pathyne : Bien, Madame la Chancelière, nous avons pas mal de boulot qui nous attend. Nous devons parer au plus pressé. Que comptez-vous faire concernant cette grève ?

Marielle de Falaise : Je pense que je vais recevoir les syndicats et négocier avec eux, tout en tenant compte de l'avis du CES sur la hausse modérée du salaire minimum.

Paul Pathyne : Très bien, parfait. Il faudra également faire voter l'adhésion à la LEM et le TRM avec le Krassland. D'ailleurs, j'ai vu que le traité économique avec Pirée n'avait toujours pas été ratifié, il faudrait intervenir et accélérer tout ça.

Marielle de Falaise : Entendu, Altesse, ce sera fait.

Paul Pathyne : Pour les autres recommandations du CES, concernant les salaires et le nombre de sénateurs, vous allez vous y prendre comment ?

Marielle de Falaise : Je pense qu'en dépit de ce que le CES a dit, il faut en passer par une modification de la loi sur le fonctionnement du Sénat. Et puis, également, une révision du code économique.

Paul Pathyne : Vous avez raison, faites donc cela. Et vous avez aussi un budget à rédiger, mais il y avait ce sommet en CSH qui vous a beaucoup retenue. Cela dit, Sillard-Guérin aurait pu s'en charger.

Marielle de Falaise : Je lui ai demandé de s'y mettre, je pense qu'il me rendra sa copie aujourd'hui. Mais il faudra y ajouter l'emprunt à la Fed. Je passerai le voir dans son bureau.

Paul Pathyne : Vous prévoyez un emprunt de quel montant ?

Marielle de Falaise : Tout cela doit être calculé avec précision, donc je ne peux pas vous donner de réponse tout de suite.

Paul Pathyne : Très bien, très bien. Vous êtes un bon élément, Falaise, je me félicite de vous avoir nommée à ce poste. A présent, laissez-moi, vous avez du travail qui vous attend. Ah, au fait, vous présiderez le conseil des ministres, je serai moins disponible dans les prochains jours.

Marielle de Falaise : Entendu, Altesse. Je vous laisse, donc.

Paul Pathyne : Oui, c'est ça, c'est ça. A plus tard, Falaise.
avatar
Paul Pathyne

Messages : 1652
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau de Paul Pathyne

Message  Paul Pathyne le Ven 21 Juil 2017 - 10:23




Jean Peyranne arriva au Palais Princier pour discuter de la composition du gouvernement avec le Prince-Padishah. Les deux hommes se connaissaient peu, bien qu'étant tous deux d'origine francovare ils n'avaient guère eu l'occasion de se rencontrer. Mais Peyranne n'ignorait pas que le Prince-Padishah n'avait aucune sympathie pour lui.

Le leader du PGO avait déjà en tête les noms de quelques personnes qu'il voulait placer au gouvernement.

"Mais il serait bien capable de refuser leur nomination, juste pour m'emmerder", songea Peyranne.
avatar
Paul Pathyne

Messages : 1652
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau de Paul Pathyne

Message  Paul Pathyne le Lun 9 Oct 2017 - 18:20

Le mandat de Peyranne se terminait en théorie aujourd'hui et Paul Pathyne était impatient de voir un autre prendre sa place. Le Prince-Padishah n'avait jamais eu aucune estime pour le leader du PGO et les 3 mois que ce dernier avait passé à la Chancellerie n'avait rien changé à cela, bien au contraire.

A présent, il lui fallait nommer un successeur à Peyranne et c'était un moment qu'il appréciait particulièrement, car il aimait créer la surprise.

Mais il n'avait pas encore décidé qui il nommerait et il se donna jusqu'au lendemain matin pour faire son choix...
avatar
Paul Pathyne

Messages : 1652
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau de Paul Pathyne

Message  Paul Pathyne le Sam 28 Oct 2017 - 11:08

Horatio Butler entra dans le bureau de Paul Pathyne, après avoir frappé.


Horatio Butler : Sire, les journalistes sont arrivés.

Paul Pathyne : Très bien, parfait ! Faites-les donc entrer, mon ami.


Stéphane de Malherbe et Jean-Michel Aphasie entrèrent et saluèrent respectueusement le souverain, bientôt suivis d'une maquilleuse, de deux cameramen et d'un preneur de son.


Stéphane de Malherbe : Votre Majesté, je mesure à sa juste valeur l'immense honneur que vous nous faites d'accepter de participer à cet interview.

Paul Pathyne : Monsieur de Malherbe, ce n'est pas tous les jours que l'on célèbre l'anniversaire d'un couronnement. Veuillez vous asseoir et vous aussi, Monsieur Aphasie. Désirez-vous boire quelque chose ? Horatio, veuillez nous apporter une bouteille de vin pétillant de Cardolane, ainsi que trois verres.

Jean-Michel Aphasie : Votre Majesté, pendant ce temps nous allons pouvoir procéder à quelques essais. Et puis, nous allons également vous confier aux bons soins de notre maquilleuse.

Paul Pathyne : Faites donc, faites donc.



Peu après tous ces préparatifs indispensables, Horatio sortit et referma consciencieusement la porte derrière lui. L'interview pouvait commencer...
avatar
Paul Pathyne

Messages : 1652
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau de Paul Pathyne

Message  Paul Pathyne le Sam 4 Nov 2017 - 17:10




Le Burseg Artémise Garon entra dans le bureau du Prince-Padishah.


Artémise Garon : Vous avez demandé à me voir, Votre Majesté ?

Paul Pathyne : Ah, Garon, vous voilà enfin ! J'ai une mission délicate à vous confier. Vous avez sans doute appris le décès du Comte Alban, son fils Léopold lui succèdera dans les tous prochains jours. Une fois que cela sera fait et qu'il sera le nouveau maître de Saguenay, je souhaiterais que vous lui rendiez une petite visite.

Artémise Garon : Dois-je lui transmettre un message de votre part, Votre Majesté ?

Paul Pathyne : Oui. En fait, non, ce sera un peu plus que ça.


Le souverain indiqua alors très précisément ce que le Sarraudar devait faire...
avatar
Paul Pathyne

Messages : 1652
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau de Paul Pathyne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum